Magazine Finances

Moi et l’affaire DSK

Publié le 17 mai 2011 par Angelita

Non, non, n’allez rien imaginer. Il n’y a rien entre DSK et moi. Et tant mieux.

Moi et l’affaire DSK

DSK PRESUME INNOCENT

UNE JEUNE FEMME VICTIME QUI PORTE PLAINTE

Ce sont les éléments du dossier que l’on commence à bien connaître.

Depuis le début de cette affaire, tout le monde ou presque, pour une fois, s’accorde à dire que le directeur du FMI est présumé innocent et que la justice doit se faire.

Cela faisait longtemps qu’on ne nous l’avait pas faite celle-là.

Si je me rappelle bien. Ces mêmes gens n’ont pas hésité à pendre, sans preuves, Colonna, Villepin et tout dernièrement John Galliano. Vilipendés sur la place publique avant un procès.

Mais pour DSK, c’est entièrement différent. Il occupe un grand poste, devrait se présenter à la Présidentielle. Bref, un homme bien sous tout rapport qui aime les femmes.

A l’annonce de cette nouvelle, ma première réaction a été tant mieux, je n’aurai pas besoin de voter pour lui. Et oui, je n’aime pas DSK, je n’aime pas l’homme, je n’aime ce qu’il véhicule. L’image du socialisme avec du fric. Un homme de gauche qui fait une politique de droite.

La différence entre la France et les Etats-Unis, c’est que là-bas, ils ne traitent pas les célébrités de la même façon que nous. Tout est propice au gossip, à l’info croustillante, au procès télévisé. C’est vrai que DSK n’a pas eu les mêmes sanctions que les autres grosses pointures américaines. Incarcéré sans pouvoir verser de caution. Bref, c’est la justice américaine. Ils font ce qu’ils veulent.La présomption d’innocence n’existe pas et le prévenu doit prouver son innocence. Les avocats de DSK ont un sacré boulot car le DA, en face, veut voir tomber DSK.

Autre nouvelle : ils vont tenter de plaider le rapport sexuel consenti. Ce qui voudrait dire qu’il y a bien eu rapport mais absolument pas séquestration ni tentative de viol ayant entraîné l’hospitalisation de la jeune femme. Si avec ça, cela ne montre pas qu’il est coupable, je ne sais pas où l’on va. Va-t-on arriver à ce que les avocats de DSK plaident la culpabilité pour éviter 25 ans de prison ? Cela pourrait peut-être se faire. DSK doit bien connaître le système judiciaire US. Attention, je ne dis pas qu’il est coupable.

Alors que tous s’insurgent, journaux et politiques, sur les images diffusées. Cela ne m’étonne pas. Ce sont les médias US. Que cela choque, ça choque. Moi, cela ne me choque pas car j’y suis habituée. Mais bon, nous n’avons pas la même culture. Les chaînes de télé françaises font de l’info, pour une fois, en profitant que cela ne soit pas elles qui filment.

D’autres crient au complot. Peut-être. Qui aurait pu vouloir faire tomber le patron du FMI et futur candidat à la Présidentielle. A qui pourrait profiter la chute de DSK ? La droite ? La gauche ? Un mari jaloux ? Un dirigeant d’un pays ? Un seul nom pourrait s’imposer en France. Des noms pourraient s’imposer aux USA pour mettre un des leurs à la tête du FMI. L’affaire semble trop grosse pour être vraie, c’est vrai. Mais si on réfléchit bien. C’est parce que c’est tellement gros que cela pourrait être véridique. N’oublions pas qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Et comme dans l’affaire de Galliano, on va très bientôt voir, c’est déjà fait, des noms et des plaintes émerger ici et là. Faut-il s’attendre à ce que la jeune femme qui a porté plainte se rétracte ? Pour le moment, elle est sous très haute surveillance policière. Donc, on craint pour sa vie.

DSK n’a plus rien, n’est plus rien. C’est un homme brisé moralement et physiquement dans sa vie privée et professionnelle. J’ai été gênée par son regard hautain de bout en bout. Il ne baisse pas les yeux. Car il n’a rien à se reprocher ? Ou parce qu’il a tout à se reprocher ? Serait-ce une façon de se protéger  de ne baisser pratiquement jamais les yeux ?

J’ai été émue par ce tribunal quand même et surtout par le ton rude et dur du DA. Une histoire comme celle-ci en France n’aurait jamais été dévoilée.

Cette histoire choque tout le monde. Carole Bouquet, invitée du Grand Journal, hier avait des difficultés à s’exprimer. Sans préciser la culpabilité de DSK, elle a tenu à dire que l’homme n’était pas prêt à être Président et que cette histoire était tout simplement un suicide.

Qu’en gros, cette histoire, montée de toutes pièces (par lui-même), lui permettrait de ne pas être Président de la République.

Personnellement, j’attends qu’on en sache un peu davantage.

Il y a une chose pour laquelle je ne suis pas d’accord (mais d’ordre général et non concernant DSK): Il n’y a pas de fumée sans feu.

Si parfois…. notamment quand on étudie la RUMEUR et sa naissance.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :