Magazine Finances

DSK* FMI* NYPD* ADN* des lettres qui font mal à la France...

Publié le 17 mai 2011 par Marigotine

 

         Triste tirage de lettres pour une partie de "strip-scrabble" 

       Des maux et des faits "Compte Triple"

                                    Si  SOFITEL m'était conté !

<b>L’affaire.</b> C’est dans la chambre 2806 de l'hôtel Sofitel New York, situé au 45 West 44th Street, à Manhattan, près de Times Square que se serait produite l’agression sexuelle. Samedi 14 mai vers 12h, une femme de ménage de 32 ans serait entrée dans la chambre de Dominique Strauss-Kahn, qu’elle croyait inoccupée, il serait alors sorti nu de la salle de bains et aurait tenté de l’agresser sexuellement. La jeune femme serait parvenue à s’échapper puis aurait prévenu des collègues qui ont appelé les secours. Le directeur du FMI a été arrêté quelques heures plus tard pour tentative de viol, agression sexuelle et séquestration.L’affaire. C’est dans la chambre 2806 de l'hôtel Sofitel New York, situé au 45 West 44th Street, à Manhattan, près de Times Square que se serait produite l’agression sexuelle. Samedi 14 mai vers 12h, une femme de ménage de 32 ans serait entrée dans la chambre de Dominique Strauss-Kahn, qu’elle croyait inoccupée, il serait alors sorti nu de la salle de bains et aurait tenté de l’agresser sexuellement. La jeune femme serait parvenue à s’échapper puis aurait prévenu des collègues qui ont appelé les secours. Le directeur du FMI a été arrêté quelques heures plus tard pour tentative de viol, agression sexuelle et séquestration." title="DSK* FMI* NYPD* ADN* des lettres qui font mal à la France..." />L’affaire. C’est dans la chambre 2806 de l'hôtel Sofitel New York, situé au 45 West 44th Street, à Manhattan, près de Times Square que se serait produite l’agression sexuelle. Samedi 14 mai vers 12h, une femme de ménage de 32 ans serait entrée dans la chambre de Dominique Strauss-Kahn, qu’elle croyait inoccupée, il serait alors sorti nu de la salle de bains et aurait tenté de l’agresser sexuellement. La jeune femme serait parvenue à s’échapper puis aurait prévenu des collègues qui ont appelé les secours. Le directeur du FMI a été arrêté quelques heures plus tard pour tentative de viol, agression sexuelle et séquestration." border="0" /> L’affaire. C’est dans la chambre 2806 de l'hôtel Sofitel New York, situé au 45 West 44th Street, à Manhattan, près de Times Square que se serait produite l’agression sexuelle. Samedi 14 mai vers 12h, une femme de ménage de 32 ans serait entrée dans la chambre de Dominique Strauss-Kahn, qu’elle croyait inoccupée, il serait alors sorti nu de la salle de bains et aurait tenté de l’agresser sexuellement. La jeune femme serait parvenue à s’échapper puis aurait prévenu des collègues qui ont appelé les secours. Le directeur du FMI a été arrêté quelques heures plus tard pour tentative de viol, agression sexuelle et séquestration. STEPHEN CHERNIN/AFP      Un scénario de trop.... <b>L’enquête.</b> Alors que Dominique Strauss-Kahn a été placé en garde à vue, des membres de l'unité de la police de New York (NYPD) entrent dans l’hôtel. Des relevés d'ADN ont été réalisés dans la chambre du Sofitel mais les résultats ne sont pas encore connus. Lundi 16 mai, la police a obtenu un nouveau mandat pour examiner ses vêtements et pour rechercher d’éventuelles traces d'égratignures et d'ADN de la femme de chambre qui l'accuse.L’enquête. Alors que Dominique Strauss-Kahn a été placé en garde à vue, des membres de l'unité de la police de New York (NYPD) entrent dans l’hôtel. Des relevés d'ADN ont été réalisés dans la chambre du Sofitel mais les résultats ne sont pas encore connus. Lundi 16 mai, la police a obtenu un nouveau mandat pour examiner ses vêtements et pour rechercher d’éventuelles traces d'égratignures et d'ADN de la femme de chambre qui l'accuse." title="DSK* FMI* NYPD* ADN* des lettres qui font mal à la France..." />L’enquête. Alors que Dominique Strauss-Kahn a été placé en garde à vue, des membres de l'unité de la police de New York (NYPD) entrent dans l’hôtel. Des relevés d'ADN ont été réalisés dans la chambre du Sofitel mais les résultats ne sont pas encore connus. Lundi 16 mai, la police a obtenu un nouveau mandat pour examiner ses vêtements et pour rechercher d’éventuelles traces d'égratignures et d'ADN de la femme de chambre qui l'accuse." border="0" /> L’enquête. Alors que Dominique Strauss-Kahn a été placé en garde à vue, des membres de l'unité de la police de New York (NYPD) entrent dans l’hôtel. Des relevés d'ADN ont été réalisés dans la chambre du Sofitel mais les résultats ne sont pas encore connus. Lundi 16 mai, la police a obtenu un nouveau mandat pour examiner ses vêtements et pour rechercher d’éventuelles traces d'égratignures et d'ADN de la femme de chambre qui l'accuse. John Minchillo/AP/SIPA    Grandeur et.....  présomption d'innocence !   
<b>Menotté.</b> Le patron du FMI a quitté, les mains menottées dans le dos et escorté par plusieurs policiers, le commissariat de Harlem où il est interrogé par les enquêteurs de l'unité spéciale (Special Victims Unit) de la police de New York depuis samedi soir. Selon un porte-parole de la police de New York, il ne bénéficie pas de l'immunité diplomatique face aux accusations d'agression sexuelle qui pèsent contre lui. Menotté. Le patron du FMI a quitté, les mains menottées dans le dos et escorté par plusieurs policiers, le commissariat de Harlem où il est interrogé par les enquêteurs de l'unité spéciale (Special Victims Unit) de la police de New York depuis samedi soir. Selon un porte-parole de la police de New York, il ne bénéficie pas de l'immunité diplomatique face aux accusations d'agression sexuelle qui pèsent contre lui. " title="DSK* FMI* NYPD* ADN* des lettres qui font mal à la France..." />Menotté. Le patron du FMI a quitté, les mains menottées dans le dos et escorté par plusieurs policiers, le commissariat de Harlem où il est interrogé par les enquêteurs de l'unité spéciale (Special Victims Unit) de la police de New York depuis samedi soir. Selon un porte-parole de la police de New York, il ne bénéficie pas de l'immunité diplomatique face aux accusations d'agression sexuelle qui pèsent contre lui. " border="0" /> Menotté. Le patron du FMI a quitté, les mains menottées dans le dos et escorté par plusieurs policiers, le commissariat de Harlem où il est interrogé par les enquêteurs de l'unité spéciale (Special Victims Unit) de la police de New York depuis samedi soir. Selon un porte-parole de la police de New York, il ne bénéficie pas de l'immunité diplomatique face aux accusations d'agression sexuelle qui pèsent contre lui. MIKE SEGAR/REUTERS   
   Beaucoup moins confortable qu'une  "PORSCH"                à l'arrière des berlines, je n'suis plus le roi du FMI ! <b>Embarqué.</b> Après trente heures de garde à vue, Dominique Strauss-Kahn, vêtu d'un manteau noir, est sorti du commissariat en gardant les yeux fixés devant lui, le visage fatigué, sans aucun commentaire face à l’ensemble de la presse. Il est monté dans une voiture grise. Dominique Strauss-Kahn, qui plaide non coupable, comparaissait ce lundi devant un juge de Manhattan. Embarqué. Après trente heures de garde à vue, Dominique Strauss-Kahn, vêtu d'un manteau noir, est sorti du commissariat en gardant les yeux fixés devant lui, le visage fatigué, sans aucun commentaire face à l’ensemble de la presse. Il est monté dans une voiture grise. Dominique Strauss-Kahn, qui plaide non coupable, comparaissait ce lundi devant un juge de Manhattan. " title="DSK* FMI* NYPD* ADN* des lettres qui font mal à la France..." />Embarqué. Après trente heures de garde à vue, Dominique Strauss-Kahn, vêtu d'un manteau noir, est sorti du commissariat en gardant les yeux fixés devant lui, le visage fatigué, sans aucun commentaire face à l’ensemble de la presse. Il est monté dans une voiture grise. Dominique Strauss-Kahn, qui plaide non coupable, comparaissait ce lundi devant un juge de Manhattan. " border="0" /> Embarqué. Après trente heures de garde à vue, Dominique Strauss-Kahn, vêtu d'un manteau noir, est sorti du commissariat en gardant les yeux fixés devant lui, le visage fatigué, sans aucun commentaire face à l’ensemble de la presse. Il est monté dans une voiture grise. Dominique Strauss-Kahn, qui plaide non coupable, comparaissait ce lundi devant un juge de Manhattan. Julio Cortez/AP/SIPA

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :