Magazine Environnement

Cyber-activistes et manifestants se mobilisent contre le projet de barrages en Patagonie

Publié le 17 mai 2011 par Sequovia

Cyber-activistes et manifestants se mobilisent contre le projet de barrages en PatagonieLe feu vert donné par l’administration chilienne pour la construction de 5 barrages en Patagonie chilienne a déclenché une large mobilisation des écologistes dans les rues et sur internet (Anonymous et réseaux sociaux).  Pour eux, ce projet défigurerait la région et nuirait à sa biodiversité, visitée chaque année par plusieurs milliers de touristes.

  • Une mobilisation sur internet et dans la rue

A l’appel d’organisations écologistes et au travers des réseaux sociaux, la contestation grandit au Chili pour tenter de stopper le projet HydroAysen. Ils étaient 30.000 manifestants à Santiago et plusieurs milliers à Valparaiso, Temuco, Concepción et la Serena. Acción Ecológica, une des organisations à l’origine de la protestation, appelle même à une nouvelle manifestation vendredi 20 mai.
« Piñera, tu dois comprendre que la Patagonie n’est pas à vendre ! », a scandé la foule  au président actuellement au pouvoir Sebastián Piñera.
La contestation se fait aussi sur internet puisque le mouvement Anonymous a rejoint le camp des écologistes. Pour rappel, les Anonymous sont une communauté d’internautes agissant de manière anonyme et dans un but particulier.
Jeudi dernier, différents sites internet en rapport avec l’industrie hydroélectrique ainsi que le site de l’entreprise chargée de la construction avaient été bloqués plusieurs heures (hydroaysen.cl et Colbun.cl). Aujourd’hui, un appel a même été lancé sur Twitter pour attaquer le site du ministère de l’écologie.

  • Une alimentation en électricité problématique

 
L’approvisionnement électrique a été assez problématique en ce début d’année 2011 au Chili. En effet, la hausse de la demande de 6,6% début 2011 par rapport à la même période en 2010 et la sécheresse de l’été avaient occasionné plusieurs coupures de courant dues au niveau critique des réservoirs des barrages.
Le Chili, contrairement à ses voisins, est assez pauvre en hydrocarbure et  40% de sa production d’électricité est d’origine hydraulique. Le projet HidroAysen, réalisé par le consortium hispano-chilien Endesa-Colbun, a pour objectif, à terme, de produire 2 750 mégawatts, soit une augmentation de 20% de la capacité électrique du Chili pour un coût total de trois milliards deux cents millions de dollars.
Les énergies vertes ne sont quant à elles que peu utilisées puisqu’elles participent à moins de 5% à la production nationale d’électricité.

  • La Patagonie n’est pas à vendre

La Patagonie, à l’extrême sud du continent Sud américain, est une magnifique région notamment célèbre pour la beauté de ses glaciers. Ses ressources naturelles sont très convoitées et une partie de ses terres est déjà exploitée par de gigantesques estancias (sorte de grandes fermes).
Pour les opposants du projet, les barrages, en plus de défigurer de nombreux espaces de la Patagonie  contamineront les eaux des fleuves et affecteront toute la biodiversité qui habite dans ces zones, sans compter l’impact de l’installation de milliers de câbles électriques pour acheminer l’électricité. 

  • Avis de Sequovia

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sequovia 1882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte