Magazine Ebusiness

Meel et Google, site gratuit pour entreprises ?

Publié le 17 mai 2011 par Bedigitalbusiness @bdb_paris

L’opération Meel.fr de Google, un site gratuit pour les entreprises, est mise en avant partout. Mais pourquoi une telle générosité ? Est-ce aussi désintéressé ? Quels avantages de passer par cette offre ?

Accroître son marché

Derrière cette offre, une stratégie implacable

Le principal business de Google est de vendre de l’espace publicitaire en ligne. Comme toute société, il s’interroge sur les facteurs clés favorisant son expansion. Pour acheter de la publicité sur internet, il faut à minima avoir un site internet. Et en France, seules 3 entreprises sur 10 en ont un. Fort de ce constat, il s’est demandé ce qui motive ou gêne les sociétés dans l’acquisition d’un support digital.
Le résultat de ses études est cette offre Meel. Il procure aux entreprises, ses futurs acheteurs de pub, un site internet gratuit pendant 12 mois (puis 5€ par mois) avec son nom de domaine, nécessitant 0 compétence technique et avec.. bien sûr un bon d’achat gratuit de publicités sur son moteur. Pour en profiter, il faut créer un compte Google. Les bénéficiaires deviennent ainsi des prospects bien indexés dans sa base de données.
Bref, le moteur de recherche Google fatigué d’attendre que les entreprises françaises se mettent au web a mis en place une opération commerciale de grande ampleur avec le soutien des CCI, les Chambres de Commerce et d’Industrie et du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie…

Quelle valeur ajoutée pour les entreprises bénéficiaires ?

Un tréteau et 4 pieds

Aucune.
Imaginez internet comme votre marché local du dimanche matin.
Google vous propose en fait un tréteau avec quatre pieds dans le coin le plus reculé du marché et sans aucun terminal de paiement. Si vous avez lu mon dernier ebook « du nom de domaine au site internet », vous savez qu’un site internet exige de la réflexion, de la stratégie et des compétences. Remplir un formulaire en ligne pour générer automatiquement des pages sur internet est loin d’être un service de création de site internet.
Je pourrai ne pas manifester mon mécontentement. Il est fort probable que cela augmente le nombre de mes clients et ceux des autres experts en e-marketing. Ces sites sont si peu adaptés, que le travail sera colossale pour en faire un véritable outil de vente. Et je n’aborde pas la question du référencement naturel (l’art de faire venir des internautes sur son site sans payer Google)… Il n’y a qu’à lire dans la FAQ de Meel.fr, la question « Mon site n’est pas visible sur internet, que faire ? » et sa réponse …
Stratégiquement, c’est parfait ; Google joue très finement sa partition, sa générosité est même louée dans de nombreuses publications (sic!).

2 grands perdants

Mais en fait, je suis déçue. Il y a deux grands perdants.
En tout premier, les entreprises : la très grande majorité d’entre elles ont dû mal à croire à internet comme levier de croissance économique et si leur premier pas est l’offre Meel…. Les sociétés, qui pourront se payer de la publicité, gagneront peut-être des ventes, mais quid de leur rentabilité. Maximiser son budget publicitaire sur Google exige des compétences, qu’elles n’ont pas. Sans compter que Google les livre toutes crûes à des sociétés partenaires (Oxatis, SFR) dont leur rentabilité proviendra de leur incompétence à changer de solutions dans un an… De plus, si les entreprises recherchent des solutions gratuites de visibilité sur le web, elles peuvent en trouver au même niveau de qualité et sans vendre leur liberté de définir leur propre stratégie.
L’autre grand perdant, la profession du numérique : les webmasters freelances, les agences vont avoir encore plus de difficultés à faire comprendre aux sociétés qu’un site internet n’est pas conçu en 5 secondes via un outil automatique, qu’il faut investir dans la technique, le contenu, le marketing…

L’époque de l’amateurisme est terminé

Se procurer « gratuitement » un tréteau et 4 pieds au fond du marché, ce n’est pas posséder un beau stand bien pensé, bien placé avec les produits qu’attendent les clients. Je crains que ce 1er pas soit le dernier des entreprises qui prendront l’offre Meel.fr, et qu’il renforce l’idée qu’internet, ça ne fonctionne pas.
La concurrence sur internet est de plus en plus féroce, avoir un site vitrine sans avoir réfléchi à son offre commerciale, à son contenu… c’est comme ne rien avoir et elles vont le découvrir.
L’époque de l’amateurisme est terminé !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bedigitalbusiness 784 partages Voir son profil
Voir son blog