Magazine Société

L’association « Voyage, Accueil et Culture »

Publié le 17 mai 2011 par Jean Noël Delorme

association.jpg

Cette association musulmane est installée actuellement dans le centre commercial des Vergnes. Ses activités ne sont pas seulement culturelles, mais cultuelles. Selon mes informations, ses responsables organiseraient des tractages, recruteraient, dispenseraient un enseignement religieux, bref, feraient du prosélytisme. Il ne s’agirait pas de fondamentalistes mais ses responsables se livreraient à des pratiques que l’on pourrait qualifier de rigoristes.

Actuellement, l’AVAC est locataire – via un bail commercial - d’un local appartenant à la Mairie. Ors, le centre commercial va être démoli pour permettre l’arrivée du tramway aux Vergnes. Cette association doit donc déménager. On ne peut la reloger dans le futur centre commercial car il s’agit d’une association et non d’un commerce. Et précisément l’objet de la délibération relatée dans mon billet du 5 mai 2011 appelait à voter la résiliation du bail commercial et la vente d’un terrain appartenant à la ville afin que l’AVAC y construise son nouveau siège. En attendant, la ville met à sa disposition sur ce terrain un local provisoire. Connaissant la réalité de l’objet de cette association, se pose la question de la nature des relations entre une collectivité locale et une officine religieuse. Pour ma part, j’ai voté contre. Pour une raison simple, qui tient au principe de la séparation de l’église et de l’Etat (loi de 1901), et qui veut qu’une collectivité même si elle se doit d’entretenir de bonnes relations avec le monde religieux, doit aussi garder une certaine distance avec celui-ci. La seconde raison est précisément liée aux activités de l’AVAC. Certaines règles religieuses dont elle fait la promotion peuvent s’avérer incompatibles avec les lois de la République. Je défends avec force les principes de la République comme l’égalité Homme Femme, la neutralité des services publics, la liberté de conscience ou encore le respect de l’ordre public. Laisser prospérer le prosélytisme c’est encourager le communautarisme et admettre un recul de notre pacte Républicain. C’est une question sur laquelle il convient d’adopter la plus grande fermeté. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Parlement va débattre d’un renforcement des principes de laïcité à travers 10 résolutions, le 31 mai prochain.

Faut-il pour autant se désintéresser de cette association ? Non, il convient au contraire d’établir avec elle un dialogue. Il faut respecter ses responsables et rester ouvert.

A cette fin, je soumettrai au groupe UMP et apparentés la proposition de création d’une Commission extra Municipale chargée d’étudier et de traiter toutes les questions relatives à la laïcité. Celle-ci pourrait être composée d’élus, de responsables religieux, associatifs, de personnalités qualifiées. L’enjeu est tout simplement d’établir, dans le respect des différentes cultures, des engagements religieux de chacun et des lois de la République, les règles du bien vivre ensemble.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean Noël Delorme 381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine