Magazine Cinéma

La chronique de "Sprite , T1" de Yugo Ishikawa

Par Fangtasia

Le « temps » ne s’écoule pas de la même manière pour tous les êtres humains…

D'abord, des flocons noirs tombèrent du ciel... Puis il y eut ce terrible séisme, le raz de marée noir et… plus rien. Yoshiko, ses amies et son oncle se retrouvent bloqués au sommet d'un gratte-ciel quand la catastrophe frappe Tokyo. Aucun survivant ne sait ce qui s'est passé, mais déjà la panique s'empare de certains, tandis que d'autres profitent de la confusion pour s'approprier les maigres ressources restantes. Tous ont compris que leur monde ne sera plus jamais le même. 

Un thriller choc et haletant entre science-fiction et horreur.

L’histoire :

L’histoire n’est pas sans rappeler les événements récents au Japon, ce qui somme toute, contribue à rendre l’ensemble proche de notre réalité… du moins jusqu’à ce que les éléments surnaturels nous soient révélés.

Tout commence dans la ville de Tokyo au Japon, où nous faisons la connaissance de Sû, une jeune lycéenne qui est dévouée aux autres. On entre assez vite dans l’action car il suffit d’attendre quelques pages pour que la catastrophe, pas si naturelle que ça, frappe la ville. La jeune fille et ses deux amies se retrouvent coincées dans un gratte-ciel récent, raison pour laquelle elles survivent au désastre. Elles ne sont pas les seules rescapées et découvrent rapidement les comportements types des survivants. Qui ne sont pas toujours jolis.

Les scènes angoissantes ne sont pas faites pour les âmes sensibles car aucun être humain n’est épargné par l’étrange phénomène. Une eau sombre, que seuls quelques individus peuvent percevoir, semble recracher les gens qui y entrent sous forme de zombies, prêts pour la mort.

Le secret du phénomène nous est maladroitement révélé. C’est le seul bémol que j’ai relevé ici. Je n’ai toujours pas compris l’origine d’une telle catastrophe. Le personnage, ayant narré cette histoire, est assez perturbé mais je doute que le flou artistique dans l’esprit du lecteur soit dû à cela.

Heureusement, d’autres scènes viennent nous éclairer sur cet étrange faille temporelle. La chute de ce tome est surprenante et elle laisse supposer une suite qui le sera tout autant.

Le graphisme :

De ce côté-là, rien à dire. Les décors sont époustouflants de réalisme notamment les scènes d’horreur et celles où on a des gros plans de la ville en plein tsunami maléfique. Les traits des personnages sont très expressifs. Même ceux du chien sont stupéfiants. C’est d’ailleurs assez rare pour le souligner mais la présence d’un animal domestique est une singularité bien sympathique de ce manga.

Pour conclure :

Voici un manga qui vous collera de sacrés frissons dignes des plus grands films d’épouvante. On sent que ce tome sert à la mise en place de l’histoire d’où la sensation de précipitation. Ceci étant, maintenant que le décor est horriblement planté, il me tarde de connaître la suite. 

Merci aux Editions Kazé Manga

écrit par Julie

Editeur : Kazé Manga

Type : Seinen

Prix : 7,50 €

(download)
Click here to download: la-chronique-de-sprite-t1-de-yugo-ishikawa-kseHdiDCbwIoAFysmoxp.zip (537 KB)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fangtasia 9552 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte