Magazine Poésie

Vіаvіe809 : pоème 25 аns

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

25 ans

25 ans .... 25 ans que tu t'es cassée sans alerter, prévenir, ou dire au revoir ... Pourtant, on s'en doutait nous tes trois bagages, tes trois valises que tu disais devoir te coltiner ... 25 ans, et dans mon cas, je n'ai rien oublié, de ce temps de mai, de ce jour du 17 mai, où par ton départ ma vie a changé .... 25 ans que tu t'es cassée sans alerter, prévenir, ou dire au revoir ... Pourtant, on s'en doutait nous tes trois bagages, tes trois valises que tu disais devoir nous subir ... 25 ans, et dans mon coeur , je n'ai rien rangé, de ce temps de mai, le vent chaud sur mon visage, de ce jour du 17 mai, où ta fin, seule, tu es restée est venue t'faucher ... Bien sûr, j'ai pardonné, Bien sûr, j'ai analysé, Bien sûr, peut être que ... Aurais je fais la même chose que toi ? Me tuer lentement,mais sûrement ? Me tuer lâchement au détriment de nous tes enfants ? N'aurait il pas pu être plus aisée de prendre la corde ? te t'user les bras à coups de lames de rasoirs , N'est ce pas de la lâcheté tout cela, dis moi ? Bien sûr, j'ai encore de la rancune Bien sûr, j'ai encore de la haine Bien sûr, que malgré tout cela, encore, je t'aime ... Vois d'ici haut, ce que je suis devenue ici bas ... vois, regardes, souffres peut être mais ne te caches pas ... Regardes ce que tu as fait de nos vies ma mère, et pourtant .... Et pourtant, Dieu, le mien, sait combien je veux pour toi le repos éternel, Dieu, le mien, sait combien je veux à nouveau que tes cheveux volent au vent, Dieu, le mien, sait combien, comment je pense à toi en ces 25 printemps, Que quand je cueille du lilas, il est pour toi, que lorsque j'hume le muguet, il est à toi ... que toutes les fleurs, petite, que je n'ai pas eu le temps de t'offrir , toutes ces fleurs de la terre, elles sont pour toi ma mère ... Et rapelles t'en ... Dieu, le mien, sait combien tu me manque, Dieu, le mien, sait combien ces manques sont lancinants .... Dieu,le mien, sait combien, un jour on se retrouvera plus aimants les uns les autres que jamais ... Ce 17 mai, tu nous as quitté, Tel était ton choix, de nous laisser, de libérer tes bagages, de te libérer de ton mal être ... reposes en paix maman ...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines