Magazine Photos

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Par Fillinfr

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Le temps d’un air

Cet été, j’ai intégré bénévolemenet l’équipe d’une maison de retraite. J’avais souhaite vivre cette expérience pour réaliser une série de portraits et prendre le temps de rencontrer, d’échanger avec des personnes âgées, de partager par le biais de la musique. L’idée de la musique m’est venue en allant voir ma grand mère quelques temps avant. Un soir, un peu par hasard, je lui avais fait écouter un morceau de musique qu’elle n’avait plus entendu depuis longtemps.A ce moment la précisément, je vis son visage se transformer, les réminiscences du passe remonter.

Je vis la musique aller au plus profond de la mémoire et de l’être. pour chacune des photos, j’ai demandé aux personnes ce qu’elles souhaitaient écouter et me suis procurer le morceau avant la prise de vue. La musique était souvent un air lointain, inscrit dans leurs souvenirs. Le casque sur les oreilles, ils ont tous embarqué, le temps d’un air, pour un grand voyage chargé d’émotions. Et c’est ce voyage que j’ai cherché a immortaliser.

http://www.laurencevonderweid.com/

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai 33 ans, je suis d’origine suisse et je vis à Paris depuis 6 ans. Après avoir travaillé plusieurs années dans un tout autre domaine, j’ai pris une année sabbatique pour me reconvertir dans ma grande passion : la photographie.

Comment avez-vous découvert la photographie ?

Elle a toujours plus ou moins fait partie de ma vie. Mais le déclic s’est fait lors d’un voyage à New York en 2008. Quelques semaines avant mon départ, je me suis fait volé mon bridge. Je ne pouvais pas concevoir un voyage sans appareil. Alors à mon arrivée, je me suis précipitée chez B&H, une institution là-bas, pour acheter mon premier reflex. A partir de ce moment là, sans vraiment savoir pourquoi, j’ai commencé à envisager la photographie différemment. Et finalement, l’idée d’y consacrer tout mon temps a muri peu à peu dans mon esprit.

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Avec quel matériel travaillez-vous ?

Actuellement je travaille avec un 7D de Canon. Je démarre, il me fallait un appareil « tout terrain » mais  j’aimerais, avec le temps, pouvoir diversifier mon matériel.

Pouvez-vous nous dire quelles sont, vos « références » en matière de photographie ?

J’ai toujours été attirée par des photographes qui portaient leur regard sur l’humain. Donc au départ j’étais très sensible aux images de Cartier-Bresson, Doisneau, Izis, Kertesz… J’ai aussi beaucoup aimé le travail de Martin Parr qui m’a bien inspiré au début.  Puis j’ai été captivée par des photographes comme Mario Giacomelli (qui a d’ailleurs réalisée de belles images en maison de retraite), Sarah Moon, Sybille Bergmann, René Burri, Robert Franck, Werner Bischof, Nan Goldin, Sophie Calle… ou récemment encore Donata Wenders que j’ai découvert lors de la sortie du film Pina. Et la liste ne cesse de s’allonger.

Si vous deviez citer un photographe qui vous inspire particulièrement, qui serait-il ?.

Je ne peux pas en citer un en particulier, chacun m’interpelle à sa façon!

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Qu’aimez-vous dans la photographie ? Quels sont vos petits plaisirs ?

J’aime observer. Les gens, leurs manies, leurs comportements, comprendre les raisons qui les poussent à agir d’une certaine façon. J’aime photographier les gens perdus dans leurs pensées, parce qu’ils sont proches de ce qu’ils sont réellement, ils ne jouent pas un rôle. Et ce qui est magique avec la photographie, c est que lorsqu’on prend une de ces scènes en photo, il en ressort souvent quelque chose en plus, qu’on avait pas (consciemment) vu et qui offre parfois une 2ème lecture du sujet.

Et puis j’aime les rencontres qu’on est parfois amené à faire.

Pouvez vous nous présenter votre travail sur le temps d’un air ?

Il s’agit d’une série réalisée en maison de retraite. J’avais intégré l’équipe d’animation pour passer du temps et échanger avec des personnes âgées. Au fur et à mesure, je proposais aux résidents qui le souhaitaient, d’écouter un morceau de musique qu’ils aimaient particulièrement et les prenais en photo pendant l’écoute du morceau. Les technologies évoluant sans cesse, les personnes âgées se retrouvent souvent privées de leur musique. Du coup, l’idée de réécouter un morceau, un interprète était plutôt bien accueillie… Et pour moi, c’était fascinant de voir avec quelle force, la musique réveille des émotions, des souvenirs. Ou de voir aussi parfois la résistance dont certaines personnes faisaient preuve pour ne pas se laisser aller.

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Comment et pourquoi avoir choisi ce travail ? Pouvez-vous nous raconter des anecdotes, nous parler des rencontres ?

Ce travail correspond à une période particulière. J’étais en pleine prise de conscience des priorités que je voulais donner à ma vie. Je prenais conscience de l’importance de consacrer mon temps et mon énergie à quelque chose qui me corresponde. En fait, j’avais cette peur très présente de me retrouver à la fin de ma vie, de tirer le bilan et de voir que j’étais passé à coté de ce que je voulais faire parce que ce n’était jamais le bon moment, la bonne occasion, la bonne personne..  et de réaliser que maintenant, c’était trop tard.

Je crois que c’est ce qui m’a poussé à aller à la rencontre de ces personnes qui ont une grande partie de leur vie derrière eux. Et de voir comment elles géraient cette réalité. Et puis, avec l’âge, les traits de caractères sont de plus en plus prononcés et au final, j’avais quotidiennement une démonstration flagrante des deux aptitudes que nous pouvons choisir d’adopter dans la vie : être ouvert, disponible, ne rien attendre des autres mais être prêt à recevoir. Ou alors être (en-)fermé, sous le coup de la méfiance, des jugements, hanté par ses peurs, ses doutes et inconsciemment se priver de beaucoup de choses.

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Combien de temps vous a t-il pris ? Avez-vous de projets d’édition, d’expositions?

Ce projet m’a d’abord pris 2 mois, pour m’intégrer, créer des liens et faire les prises de vue. Ensuite, je l’ai mis de côté pour prendre un peu de recul. Puis je me suis replongée dedans pendant quelques semaines pour travailler les images et définir le contenu qui allait accompagner chaque portrait. Pour l’instant je n’ai aucun projet d’édition ou d’exposition pour cette série mais j’aimerais y consacrer un peu plus de temps pour la faire connaître.

Si vous deviez choisir un seul de vos clichés dans cette série, lequel serait-il ? Pourquoi ?

Je ne peux pas choisir une image en particulier dans cette série. Je suis trop impliquée émotionnellement. Chaque rencontre, chaque prise de vue était un moment particulier.

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Et la suite ? Préparez vous une autre série ?

Toujours liée à la musique, en ce moment je consacre beaucoup de temps aux musiciens… en concert, en répétition, dans leurs loges. C’est un autre monde, fascinant, avec beaucoup d’émotions et souvent de belles rencontres à la clé! A coté de ça, je fais partie du collectif « PN 95″ et ensemble nous préparons une exposition à l’Espace Beaurepaire qui aura lieu du 20 au 26 juin 2011 sur le thème « Proche de nous ».

Un coup de coeur ou une dernière remarque ?

Un grand merci pour avoir retenu ma série et m’avoir donné la parole.

Plus d’informations

http://www.laurencevonderweid.com/

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Exposez-vous : Laurence von der Weid

Articles liés

  1. Pour ce nouvel Exposez-vous, Romain Philippon nous présente son...
  2. Pour ce nouveau "rencontre avec", Jean-marie Cras nous présente...
  3. Fill-in est fier de vous présenter ce nouvel Exposez-vous!....

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fillinfr 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines