Magazine Politique

J'ai sifflé la marseillaise

Publié le 20 mai 2011 par Evademarseille
(et ce n'était même pas nécessaire de me farcir un match au Vélodrome!!)
La visite d'amis ou de parents non-marseillais a l'avantage de nous faire visiter monuments et musées, chose que - habituellement - on remet toujours au lendemain. Comme le secteur "musées" n'est pas très foisonnant (ce qui va changer en 2013, on l'espère!), j'ai opté pour une visite du tout nouveau "Mémorial de la Marseillaise".
Les deux employés, tout seuls dans leur joli hall d'accueil, étaient content de nous voir! Après avoir payé notre obole (7 euros ce qui peut paraître cher mais ne l'est finalement pas tant si l'on pense qu'un très mauvais café, debout dans un bar du Vieux Port est facturé 2 euros) la gentille hôtesse d'accueil nous donne à chacun un petit tabouret pliable car il y aura des films à voir... Elle nous explique que nous resterons dans la première salle en attendant un signal lumineux pour pénétrer dans la deuxième d'où nous nous pourrons rendre dans la troisième qu'après une ouverture automatiquement des portes après une vingtaine de minutes. Me voilà alors sceptique, vu que mon père, car c'est lui que j'ai amené voir le Mémorial, ne parle pas un mot de français!
La première salle est une sorte de mise en bouche. On y voit des vues de Marseille à l'époque pré-révolutionnaire, on peut y consulter documents et journaux en rapport avec la Révolution qui se prépare, sur des écrans ont voit chantées différentes variantes de la Marseillaise, la Marseillaise des femmes, des versions parodiques etc. tout cela aussi consultable sur des bornes tactiles individuelles. Enfin la lumière rouge invite le visiteur de pénétrer dans la deuxième salle. Le long des murs il y a des vitrines présentant divers objets: cocardes, un jeu de l'oie révolutionnaire, un bonnet phrygien... tandis que sur un grand écran un vidéomontage illustre les événements historiques jusqu'à la composition en 1792 de ce fameux chant par Rouget de Lisle et ses premières représentations au salon du baron de Dietrich à Strasbourg. Mais le clou du spectacle sont des bustes posés des deux côtés de l'écran et qui s'animent en prenant les visages de personnages célèbres (comte de Mirabeau...) ou de représentants du peuple anonyme (l'armateur, le jeune garçon, le paysan pauvre...). Le procédé technique est fascinant et bien fait et - même si l'on ne comprend pas tout (le touriste non-francophone) - on ne voit pas le temps passer!
Enfin on pénètre dans la troisième salle, un vaste espace vouté, ancien jeu de paume où les authentiques révolutionnaires se sont réunis autour d'un banquet et ont pris la décision de marcher sur Paris pour soutenir le peuple à l'assaut de la Bastille. Et là, c'est grandiose! Des projections sur tous les murs font revivre la marche (de nuit) de ces 150 volontaires marseillais vers la capitale. C'est franchement émouvant et on ne peut pas rester indifférent à ce spectacle incroyablement bien mis en scène! Même pour ceux qui ne portent pas ce chant guerrier - et surtout son texte - au coeur (en plus il a été écrit lors de la déclaration de guerre contre l'Autriche!!) il est difficile de ne pas écraser une petite larme et de joindre sa voix  - au moins intérieurement - aux fiers soldats. On en resort avec la ferme volonté de se battre pour la liberté, l'égalité et la fraternité!! Après on arrive cours Belsunce et face aux voitures mal garées, aux crottes de chien et à la saleté, ce noble sentiment commence à s'émousser assez vite...
Peu importe, ce Mémorial serait pour moi le lieu idéal pour de la remise solennelle de la nationalité française. Il me semble difficile de rester imperméable et indifférent à la belle volonté idéaliste qui a imprégné - au moins pendant quelque temps - ces hommes et ces femmes. Même si c'est la "Real Politik" qui prend toujours le dessus...
J'AI SIFFLÉ LA MARSEILLAISE
Textes et audioguides existent aussi en anglais et italien (ces deux langues selon la demande de l'Office du Tourisme. Selon les expériences du personnel ce sont pourtant surtout les Allemands qui viennent visiter le Mémorial...)
: 23-25 rue Thubaneau, 13001
quand: horaires différentes selon les saisons
du 1er avril au 31 mais et du 16 septembre au 31 octobre: du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h
du 1er juin au 15 septembre tlj de 10h à 19h

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Evademarseille 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines