Magazine Environnement

HESPUL analyse les nouveaux tarifs du photovoltaique

Publié le 19 avril 2011 par Bassia

Extrait de la lettre d'info de HEPSUL

"Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué et compliqué quand on peut faire inextricable ?

Le challenge vient d’être relevé avec succès par la Direction Générale de l'Energie et du Climat (DGEC) en publiant le 4 mars 2011, après 3 mois d’arrêt de la filière, un nouvel arrêté tarifaire. Celui-ci se compose de 9 tarifs d’achat différents dont le niveau est inférieur de 20% aux précédents. Chaque trimestre les tarifs d’achat seront mis à jour en fonction des demandes de raccordement déposées auprès du gestionnaire de réseau (ERDF).

Face au manque total de visibilité, les financeurs exigent des garanties parfois dificiles à obtenir, ce qui conduit à l’abandon de nombreux projets. Les conditions de sortie du moratoire ont fragilisé les producteurs et ruiné la confiance des opérateurs en la parole de l’Etat. La filière se cantonne désormais à un marché de niche semé d’embuches où sursauts réglementaires et instabilité des tarifs empêcheront un développement suffisant pour atteindre rapidement la "parité réseau" et la fin des tarifs d'achat. La vision à court terme et négative du gouvernement témoigne du manque d’intérêt pour cette filière pourtant promise à un grand avenir dont les avantages ne sont plus à prouver au regard de la catastrophe nucléaire que nous vivons actuellement."

Et pendant ce temps EDF a obtenu ses 42 € / MW

HESPUL analyse les nouveaux tarifs du photovoltaique

"Petits" producteurs restez unis !

Groupement des Particuliers Producteurs d’Electricité Photovoltaïque


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bassia 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte