Magazine High tech

Google eBookstore : un premier retour d’expérience

Publié le 24 mai 2011 par Ebouquin

Google eBookstore : un premier retour d’expérience

Abe Murray, manager de Google Books, est venu faire un premier point sur le Google eBookstore, moins de 6 mois après sa sortie, lors de la conférence IDPF Digital Book 2011. Il a communiqué une série de chiffres sur le service qui permettent de se faire une idée du poids de Google dans le monde de l’ebook. Même si le service est encore jeune, il n’a visiblement pas réalisé la percée que certains analystes prédisaient.

Depuis le début du moins de décembre, les utilisateurs du service peuvent consulter plus de 4 millions d’ebooks et tandis que l’application Google eBooks a été installée plus de 2,5 millions de fois. Comme le rapporte Teleread, la majorité des pages lues l’ont été depuis une application et consultées en ligne, depuis l’interface web. Google a été assez étonné par le nombreux important de personnes ayant téléchargé le fichier ePub pour le lire sur son Nook ou Sony Reader.

Cependant, les usages des utilisateurs sont assez fragmentés. Environ 25% des lecteurs lisent depuis leur navigateur tandis qu’un utilisateur sur quatre préfère son smartphone et 1/5 son reader E-Ink. Le reste des clients préfèrent leur tablette (iPad ou Android). Ainsi, la tablette semble être le support le plus plébiscité. Il faut quand même noter un biais dans les chiffres révélés. L’utilisation du navigateur est largement suffisante pour une lecture sur tablette, pouvant ainsi contredire l’utilisation systématique de l’application dédiée.

Contrairement au mythe répandu du geek aux poches remplies de gadgets, la majorité des clients du Google eBookstore dispose d’un seul appareil de lecture. Seule une portion minime des utilisateurs jonglent entre deux ou plusieurs terminaux. Enfin, d’après une étude des ventes réalisées, Google est en mesure de dire que les clients du service sont avant tout des urbains vivant dans les villes de New York, Los Angeles, Chicago et Washington. Rien de bien surprenant lorsqu’on le connaît la qualité des réseaux de communication aux Etats-Unis et que le service de Google se base en bonne partie sur du streaming.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ebouquin 10420 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines