Magazine

Etats chroniques de poésie 1217

Publié le 24 mai 2011 par Xavierlaine081

monexlibris2051.jpg 

1217

Rages que mettent les vagues à effacer toutes traces

Profitant de lune complice

De vents favorables

.

Ils avaient érigés leurs mâles assurances

En blocs de béton narguant l’horizon

.

Lentement mais surement le temps et ses tempêtes

Mordent à belles dents

Le gâteau des solutions finales

*

Un jour ne restera plus

Que débris

De ces lourds héritages

Que les hommes lèguent aux hommes

A ne jamais écouter

La part féminine de leur âme

*

Il n’est que juste symphonie volatile

Pour nous ramener à nos justes places

Sans autre ambition que d’exister

.

Nous émerveiller de ce qui vient

En rouleaux puissants

Sur le sable de notre histoire

.

Saint-Pierre d’Oléron, 18 avril 2011

©CopyrightDepot.co 00045567

sceau1.gif


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavierlaine081 5039 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte