Magazine High tech

10 conseils pour faire un bon tutoriel make-up #2 (suite et fin)

Publié le 24 mai 2011 par Magix @Magix_FR

Après ma première partie, voici mes 5 derniers conseils pour faire un bon tutoriel de make up :

  • Pour s’assurer une fidélisation

6) Avoir un style
Il faut savoir être neutre mais pas trop ! Si l’on veut plaire à son auditoire, il faut se trouver un ton. Une cosméteuse que l’on apprécie a toujours une marotte, un ton, un petit quelque chose qui la rend différente des autres. Ce petit truc crée un style personnel qui fait que l’on retournera voir les tutoriels. Il faut donc se créer un style, une image qui fait fil rouge dans les tutoriels. On peut, par exemple, utiliser des effets de montage vidéo qui créent une athmosphère agréable qui reste en mémoire : une petit effet disco, ou autre.

7) Penser au décor

tutoriel make up2 300x199 10 conseils pour faire un bon tutoriel make up #2 (suite et fin)

Soit l’on choisit l’option fond blanc, fond neutre, mais en tout état de cause, il faut se poser la question du décor. Lorsque le décor n’est pas moderne, on perd de la crédibilité : un tutoriel de maquillage c’est aussi se trouver un modèle… Si l’on est à contre-jour, cela donne une lumière mauvaise pour la caméra qu’il faut contrebalancer par une lumière artificielle. Il faut donc réfléchir aux éclairages et au décor qui nous entoure pour faire un tutoriel plaisant. Pour les plus aguerris, un fond vert peut-être la solution. En effet, le fond vert permet ensuite de créer un décor avec un logiciel de montage vidéo : on peut ensuite insérer une autre image – et donc créer un autre décor – à la place du fond vert. Sur Vidéo deluxe, il est très facile d’utiliser cette option.

  • Se pencher sur le montage vidéo

8 ) Faire des titres et des sous-titres
L’une des choses importantes, ce sont les titres. Rien de tel pour mettre en valeur les produits que l’on utilise que de mettre des titres afin d’aider le spectateur à suivre le mouvement. De plus, on peut aussi plus facilement noter ce que l’on veut se procurer comme produits. C’est donc très pédagogique (et c’est l’effet que l’on recherche dans un tutoriel !) que de savoir utiliser les titres. Un logiciel de montage vidéo peut donc être plus qu’indiqué pour pouvoir insérer sans heurts du texte dans la vidéo.

9) Montage vidéo et post-sonorisation
Tout d’abord, il faut pouvoir couper certains passages, ou les accélérer, cela permet de ne pas être trop rébarbatif. Il faut aussi penser à travailler la post-sonorisation. Qu’est-ce ? Ce sont les sons de la vidéo, que l’on retravaille lors du montage vidéo. On peut retirer les sons parasites (personne n’a besoin d’entendre la machine à laver ou encore le train passer pendant le tutoriel) et même avec un micro, apporter du son à sa vidéo : on peut, par exemple, faire une vidéo sans tonalité puis ajouter par la suite les commentaires. Cette méthode aide à préciser certaines choses (position des mains, ce à quoi faire attention etc.). On peut aussi ajouter de la musique.

10) Penser à la HD
Les vidéos trop amateurs ne sont pas regardées ou considérées comme non informatives. Aujourd’hui, même un smartphone fait des vidéos en qualité High Definition. Veuillez donc à prendre un logiciel de montage vidéo qui prenne en charge ce format : c’est le cas de MAGIX Vidéo Easy, facile d’utilisation qui garantit une qualité d’image adéquat.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Magix 572 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte