Magazine Santé

MIGRAINE: Même sans traitement, 36% des patients récupèrent ! – Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics

Publié le 24 mai 2011 par Santelog @santelog

MIGRAINE: Même sans  traitement, 36% des patients récupèrent ! – Journal of Manipulative and Physiological TherapeuticsPas de traitement du tout ou un placebo permettent dans 36% des cas de venir à bout d'une migraine. Curieux résultat qui nous intéressera tous, car les céphalées toucheront 90% d'entre nous au moins une fois dans la vie. Cette étude menée par une équipe de chercheurs néerlandais qui a analysé l'ampleur de l'effet placeboou d'absence de traitement dans la prise en charge des migraines, donne ces résultats surprenants qui montrent en fait, la nécessité de bien peser, avec le patient, si une prescription est toujours préférable à l'absence de traitement. Des conclusions publiées dans l'édition en ligne du 23 mai, du Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics.


On connaît le fort impact socio-économique des migraines dont la prise en charge va de traitements pharmacologiques aux interventions comportementales, en passant par les injections de botox.


L'auteur principal, le Pr. Arianne P. Verhagen, professeur adjoint à l'Erasmus Medical Center de Rotterdam rappelle l'objectif. "Analyser les effets observés avec “pas de traitement” et ou placebo chez les patients atteints de migraine". Sur l'ensemble des études analysées, soit 119 essais cliniques contrôlés et randomisés, il s'avère que le groupe “pas de traitement" et le groupe placebo présentent un taux élevé de récupération globale de 36%. Les groupes de contrôle (donc sans traitement) dans les essais pharmacologiques montrent même un taux de réponse plus élevé que les groupes avec thérapie comportementale donc non-pharmacologique (38,5% vs 15,0%). Cette proportion importante de patients qui récupèrent sans traitement est importante lorsque l'on considère les avantages et les risques des traitements des migraines chroniques.


Des effets indésirables : Le traitement pharmacologique commence généralement- ou devraient commencer- lorsque les traitements non pharmacologiques, comme des changements de mode de vie, les thérapies de relaxation, cognitive… ne fonctionnent pas. Beaucoup de médicaments sur prescription ou en vente libre, tels que les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), peuvent conduire à des effets indésirables.


Conclusion, compte tenu des risques d'effets indésirables, les auteurs recommandent que "la prescription de médicaments soit soigneusement évaluée avec chaque patient”. En raison des bons résultats de récupération obtenus dans les groupes témoins sans traitement ou sous placebo, la question se pose de savoir si une prescription est toujours préférable à l'absence de traitement (wait and see).


Source: Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics Volume 34, Numéro 5 (Juin 2011), DOI 10.1016/j.jmpt.2011.04.007 "Headache: The Placebo Effects in the Control Groups in Randomized Clinical Trials; An Analysis of Systematic Reviews" (Visuel NIH, vignette ScientificAmerican)


MIGRAINE: Même sans  traitement, 36% des patients récupèrent ! – Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics
Accéder à l'ensemble des actualités sur les Migraines


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine