Magazine

Le dernier mot sur Oussama ben Laden

Publié le 24 mai 2011 par Rhubarbare
See video Titre original de cet article vidéo du Corbett report: The last word on Osama Bin Laden.  

En résumé: James Corbett montre encore une fois les relations profondes qui existent depuis des décennies entre la famille ben Laden, la famille Bush et le régime Saoudien. Il explique la création de l’épouvantail “Oussama ben Laden” qui a été utilisé pendant dix ans pour justifier les guerres d’Afghanistan et d’Irak ainsi que le train continu de mesures liberticides imposées par les USA (et nombre de pays dont la France, ndt).

Les épouvantails de remplacement ne manquent pas mais allons-nous continuer à nous laisser berner et accepter toujours plus de guerres, toujours plus de police de la part de gouvernements qui nous mentent continuellement et veulent nous faire croire à cette “victoire” contre OBL sans apporter l’ombre d’une preuve?

Et de conclure: Car si le public choisi de se rendormir et d’ignorer les faits documentés qui démontrent que cette guerre contre le terrorisme est une arnaque organisée par ceux-là mêmes qui prétendent combattre les terroristes, nous pourrions ne jamais nous réveiller du prochain cauchemar qu’ils auront prévu pour nous.

For if the public does choose to go back to sleep and dismiss the copious documentary evidence that the entire war on terror is a fraud being perpetrated by the same people who claim to be fighting the terrorists, we may never be able to awake from whatever nightmare they have planned for us next.

Texte complet (en anglais): http://www.corbettreport.com/the-last-word-on-osama-bin-laden/

Billet précédent sur le même sujet: Oussama pas l’air bien sérieux cette affaire de ben Laden

Billet en accès libre sur rhubarbe.net 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rhubarbare 760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte