Magazine Environnement

Eco-quartiers et urbanisme

Publié le 25 mai 2011 par Immoxygene
Eco-quartiers et urbanisme

Eco-quartiers et urbanisme

Les éco-quartiers n’ont pas comme seul objectif de résoudre des problèmes environnementaux. Ils jouent également un rôle dans  les préoccupations démographiques.

11 millions. C’est le nombre d’habitants que la France a gagné en 35 ans, entre 1975 et 2010. L’INSEE prévoit que la France comptera 70 millions d’habitants en 2030, population principalement concentrée sur les grandes agglomérations. Gérer cette démographie en même temps que les problèmes environnementaux, c’est ce que semblent permettre les éco-quartiers, dont certains ont déjà vu le jour en Allemagne, en Angleterre et en Suède, mais aussi en France.

Un éco-quartier se définit ainsi : « la construction ou la rénovation de quartiers pour accueillir les habitants de plus en plus nombreux tout en limitant les émissions de gaz à effet de serre. » Il comprend donc généralement de nombreux espaces verts, des centres piétonniers, des habitations en matériaux durables… Mais de façon plus globale, un éco-quartier respecte les trois grandes règles du développement durable : préservation de l’environnement, développement économique et développement social.

Ces éco-quartiers ont déjà fait leurs preuves : le quartier Vauban en Allemagne est le plus impressionnant, créé en 1996, il rassemble 5000 personnes sur 38 hectares de terrain. A une autre échelle, le quartier BedZED (Beddington Zero Energy Development) en Angleterre, créé en 2002, abrite 205 habitants sur 1,7 hectare. Grâce à ces projets, les facteurs clés du succès d’un tel quartier sont maintenant connus : faible densité, accessibilité par les transports en commun, faible consommation d’énergie, mais aussi soutien financier de la part des autorités, des associations, et des entreprises de constructions et implication totale des résidents dans le projet.

La France a du retard par rapport a ses voisins dans ce domaine. Cependant, des efforts sont clairement faits au niveau national pour favoriser le développement de ces projets. Ainsi, en France, depuis le Grenelle de l’Environnement lancé en 2007, chaque commune ayant des projets de développement de l’habitat est supposée développer avant 2012 un projet d’éco-quartier. Une vingtaine projets d’éco-quartiers ont même déjà vu le jour en France, telle que la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) de Bonne à Grenoble, construite sur un terrain de 8.5 ha pouvant accueillir à long terme 2 500 habitants, ou encore l’éco-quartier de Rungis dans le 13ème arrondissement et la ZAC des Batignolles dans le 17ème. On en compte d’autres, notamment à Toulouse et à Strasbourg.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Immoxygene 554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte