Magazine Médias

Homosexualité : « et pourquoi pas une union avec des animaux ? »

Publié le 26 mai 2011 par Mcetv

http://static.mcetv.fr/img/2011/05/gay-pride1.jpg

Une élue UMP aurait déclaré à propos d’une proposition de loi du PS concernant le mariage homosexuel : « et pourquoi pas une union avec des animaux ? »

Brigitte Barèges, élue UMP- maire de Montauban a défrayé la chronique avec des propos homophobes. Une commission des Lois de l’Assemblée nationale examinait une proposition de loi sur le mariage homosexuel. L’élue UMP aurait rétorqué : « et pourquoi pas une union avec des animaux ? Ou la polygamie ?». Des élus ont tout de suite fait circuler l’information, et Brigitte Barèges a reconnu des « propos maladroits », tout en ajoutant qu’il s’agissait d’une plaisanterie.

Une plaisanterie au goût amer

La plaisanterie laisse un goût amer. Les propos homophobes ont choqué et suscité l’indignation. Bartholomé Girard, président de SOS Homophobie, expliquait à France Soir : « Comparer le mariage homosexuel à la zoophilie est proprement scandaleux, insultant et dégradant pour les communautés gay et lesbienne. C’est totalement hors de propos, ça reflète bien le manque d’argument des opposants au mariage homosexuel ».

« La droite la plus conne du monde vient de se réveiller à visage découvert »

Une pluie de réactions a déferlé de tous bords.  Le Parti Communiste Français souhaite déposer une proposition de loi pour contrer les discriminations et combattre les propos homophobes. Christophe Girard, adjoint de Bertrand Delanoë, s’indigne sur son blog d’une telle bêtise : « La droite la plus conne du monde vient de se réveiller à visage découvert ». Enfin l’UMP s’est aussi désolidarisée, Jean-François Copé jugeant les propos « inacceptables » et « en rien le reflet d’une quelconque position de l’UMP ».

 

Léa Lavagen


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mcetv 493 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte