Magazine

superficial is the crown of the meaningless

Publié le 24 septembre 2007 par Modotcom
Je me suis récemment abonnée au journal The Gazette. C'est en anglais, c'est pour ça. Pour enrichir mon écrit : court, concis, avec les bons mots, ceux qui percutent. Je travaille maintenant dans les coms et les longs paragraphes, ça n'a pas toujours la cote. Je n'aime pas vraiment le format de The Gazette, il me semble qu'il y a beaucoup trop d'annonces et les textes n'attirent pas mon attention; peut-être suis-je trop habituée au format de La Presse (avec beaucoup d'annonces aussi). Ce matin, je ramasse The Gazette on the porch (dans la Petite Patrie, je dois être la seule à lire the English papers, pis à me faire livrer, en plus). Je vois une photo sur la une, il s'agit de Paris Hilton, la reine du fake. Maudit que je l'aime pas; elle incarne ce qu'il y a de plus futile et inutile dans l'humanité - certains diront : non, ça prend du rêve, ça fait rêver, les paillettes pis les belles robes, les beaux mecs, les belles dents - fudge man, aspirez à mieux! Comme je l'aime pas, je regarde pas la télé, je lis pas les journaux à potins. Mais que mon journal d'actualités me livre Paris on the front page au lieu de la famine, la guerre, l'économie, la politique ou les changements climatiques, ça me y'outre! Le titre : An American Princess in Montreal. C'est vrai que la royauté en Amérique, il n'y en a pas, donc les princesses, faut les inventer. C'est la job à Walt Disney, ciboire, pas à The Gazette! The Gazette, because words matter. Ouain, je regrette presque mon abonnement. À ce compte-là, le Lundi a l'air moins snob et ne prétend pas livrer autre chose que des singeries peu évoluées.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Modotcom 4105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte