Magazine France

Le courageux coming-out de Georges Tron

Publié le 28 mai 2011 par Bravepatrie

Cible de deux plaintes pour harcèlement sexuel le secrétaire d’Etat à la fonction publique Georges Tron a riposté par une plainte pour dénonciation calomnieuse… et s’est fendu d’une confession absolument inattendue au quotidien Le Monde.

Naturellement, nos confrères ayant probablement trouvé leur carte de presse dans une pochette surprise, ils furent tout bonnement incapables de comprendre la finesse d’un discours annonçant un véritable coup de tonnerre médiatique. Se révélant victime de la Camarilla, Georges Tron fait son coming-out de vampire ! Un coup dur et une terrible maladresse pour l’organisation secrète

Reste désormais à savoir à quelle mouvance notre efficace secrétaire d’Etat appartient ! Ni Lasombras ni Tzimisces car l’on imagine bien mal un membre de l’UMP manipulateur ou roumain. Et encore moins faisant partie d’une organisation secrète appelée « Sabbat » ! Non, comme l’élégance et la beauté sont les principales caractéristiques de notre présidentissime, il apparaît tout à fait logique que son fidèle serviteur soit un Giovanni.

Mais voilà que tonnent déjà de multiples et pertinentes protestations : un macaroni vampire à l’un des postes les plus importantes de l’Etat français ? Qu’on se le dise, les gauchistes de tous poils ont beau jeu de fulminer leurs discours moralisants sur l’irresponsable tolérance, Nicolas Sarkozy les a déjà dépassés depuis longtemps : il n’est besoin que d’adhérer sans retenue aucune aux valeurs communes de la France et à cette identité nationale dont nous sommes si fiers pour gravir l’échelle sociale sur toute sa longueur. Même si tu es un mort-vivant [1] !

Notes

[1] Cela étant, les fantômes sont naturellement priés de découvrir le haut. Mais ils peuvent garder leurs chaînes.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bravepatrie 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte