Magazine Finances

Frank by OCBC, une banque pour les Générations Y

Publié le 31 mai 2011 par Patriceb @cestpasmonidee
Frank by OCBCLa banque singapourienne OCBC a consacré 15 mois à étudier la psychologie, les comportements et les besoins bancaires des jeunes générations, pour aboutir à la création[lien PDF] d'une toute nouvelle enseigne, Frank by OCBC, qui leur est exclusivement destinée.
Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, cette banque pour digital natives n'est pas particulièrement focalisée sur les réseaux sociaux, même si elle dispose d'une présence sur Facebook. L'innovation se trouve plutôt du côté des canaux traditionnels et des produits, qui se veulent parfaitement adaptés à la cible de clientèle retenue.
Ainsi, "Frank by OCBC" aura son propre réseau d'agences, dont les deux premières seront installées sur des campus universitaires (les clients auront néanmoins aussi accès au réseau OCBC). Prenant pour modèle les boutiques de mode et d'appareils électroniques (comprendre "les Apple Stores") que les jeunes apprécient particulièrement, ces agences leur permettront de consulter et "toucher" (?) les produits, poser des questions... sans restriction. Pour le canal web, c'est également un site spécifique qui a été mis en place.
Côté produits, on ne trouvera rien de révolutionnaire mais des petits plus viennent faciliter la vie des clients, ou simplement leur rendre la banque plus agréable. Par exemple, les cartes de crédit et de débit proposent un choix parmi une centaine de design différents et il est possible d'en changer à volonté (acte payant, tout de même). Les porteurs de cartes bénéficient de promotions auprès des commerçants les plus populaires (en ligne ou "en dur"), et elles ont aussi la particularité de conférer, dans certains cas, des avantages supplémentaires aux achats groupés (entre amis).
L'épargne n'est pas en reste parmi les initiatives originales d'OCBC : le client peut créer des sous-comptes de son compte d'épargne principal, qui lui permettent de gérer "concrètement" ses projets d'avenir et chacun de ses objectifs financiers, indépendamment les uns des autres.
L'approche adoptée pour séduire les jeunes est empreinte de pragmatisme, sans céder aux sirènes de la mode (des réseaux sociaux). Il est fort probable que les membres de la "Génération Y" ne soient pas aussi demandeurs d'une banque sur Facebook que certains veulent le croire. Et la création de produits et services convenant mieux à leurs besoins, même à la marge, est certainement plus prioritaire pour eux. "Frank by OCBC" a donc peut-être trouvé la bonne recette pour attirer cette cible. La seule grosse inconnue reste tout de même le choix d'un réseau d'agences dédiées, dont on peut se demander jusqu'à quel point il est "différent".

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 8194 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine