Magazine France

Convention municipales

Publié le 11 février 2008 par Julienviel

Ce dimanche avait lieu la convention "municipales" du Mouvement démocrate.  C'est à cette occasion que François Bayrou a souhaité que Chantal CUTAJAR s'exprime, de manière impromptue, devant l'ensemble des candidats Modem présents. Cette intervention a précedée les discours de Corinne Lepage, Jean-Luc Benhamias, Marielle de Sarnez et Françsoi Bayrou.


  Voici la retranscription de l'intervention :

François Bayrou a fait à Strasbourg plus de 22%. Il a réussi à faire ce score, parce qu’il a réussi à convaincre, qu’entre la droite et la gauche il y avait une autre vision de la politique. Cette vision là, j’ai souhaité la mettre en œuvre et donc, nous avons aujourd’hui réussi à faire l’alliance qu’il souhaitait tant. C’est pour cela que Yann Wehrling, qui était secrétaire national des verts nous a rejoint. Il l’a fait au prix de son appartenance aux verts. Aujourd’hui, pour avoir fait ce pas vers l’union, vers l’écologie intelligente, comme il l’appelle, il est suspendu des verts. Cap 21 aussi, Cap 21 qui sera représenté sur cette liste par Yveline Moeglen, qui vient du PS et puis tout dernièrement, un gaulliste de gauche nous a rejoints. Cela ne manque pas de faire trembler le maire et le président, le maire délégué, le Tandem strasbourgeois. Alors la seconde raison, je crois, qui fait que François Bayrou a réussi ce score, c’est que nous sommes vraiment les seuls à mettre au cœur de notre projet politique l’être humain, la personne. Je voudrai dire à quel point tout a été dit par Mireille tout à l’heure.

Nous sommes allés, avec mon équipe, dans un quartier de Strasbourg que François connaît bien : Hautepierre. Nous avons discuté avec des enfants de 8 à 10 ans. Vous savez ce qu’ils demandaient ? Un synthétique, un terrain de foot synthétique. Cela pour pouvoir s’amuser, il y a du béton partout. Je suis juriste de formation, j’ai sorti un papier et j’ai dis alors voilà « on va faire un contrat, si je suis élue, je vais m’engager à faire ce synthétique et vous, quel est votre engagement ? ». Vous savez ce qu’ils m’ont dit : « nous allons faire en sorte de protéger l’environnement ». Ca veut bien dire que cette notion de contrat, de droit d’obligation, ils l’ont bien acquise. C’est important de le dire car après nous sommes allés voir, toujours dans ce même quartier, des personnes plus âgées et lorsque nous demandions ce qu’ils souhaitaient, ils disaient un cimetière, un cimetière musulman pour que nos morts puissent reposer en paix et puis des lieux de convivialité où l’on puisse se rencontrer le soir. Hé bien çà, mes chers amis, çà ne coute pas cher, çà ne coute pas le prix d’un opéra que Robert Grossmann veut construire aujourd’hui à Strasbourg pour 100 millions d’euros.

Voilà les messages grâce auxquels nous allons gagner parce que ce sont ceux de nos concitoyens, qui sont les plus défavorisés, que la vie n’a pas favorisé, qui aujourd’hui sont le plus attentifs et nourrissent le plus d’espoir pour notre projet démocrate, je vous remercie.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Julienviel 628 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte