Magazine Beauté

Savon au miel, 10% surgras, méthode de marbrage "in the pot", sublime :D

Par Macosmetodeco
Idée de départ : Pourquoi j'ai fait ce savon ? C'est parti sur un magnifique pétage de plomb. vous connaissez la fille qui a du boulot à faire, qui croit qu'il faut bosser sans s'arrêter pour réussir ? Ben c'est moi. Le souci c'est que par moment, je pète les plombs ! Et là pour me détendre, j'ai cherché ce qui me ferait le plus plaisir : faire du savon avec une nouvelle technique qui m'est inconnue, et blogger un peu :) Les amis, me voilà :) ...Enfin détendue ;)
INGREDIENTS pour 500g d'huiles :
- 20% soit 100g d'Huile de Coco et  macérât de Monoï dans coco, je n'avais presque plus de coco :(
- 15% soit 75g de Beurre de Murumuru
- 15% soit 75g de Beurre de karité
- 30% soit 150g d'Huile de Macadamia
- 15% soit 75g d'Huile de Carthame
- 5% soit 25g d'Huile de Rose musquée
- Soude caustique : 68.9g
- Eau minérale : 163g
A la trace : ajout de 50g de miel + 1 cc d'empâtage blanc (je n'avais pas fait attention aux couleurs des huiles de carthame et de rose, qui sont très colorées, or je voulais un mélange très clair)
Pour la coloration : oxyde minéral rouge, oxyde minéral jaune et ultramarine rose
Au vu de sa composition, vous l'aurez peut-être deviné, j'ai concocté la recette particulièrement douce pour pouvoir aussi nettoyer le visage :)
Propriétés d'après SoapCalc (sans compter le miel, ça ne rentre pas dans ses calculs)

Dureté : 40

Pouvoir lavant ou détachant:24
Douceur : 49
Pouvoir moussant : 24
Onctuosité : 16
Indice d’iode : 69

INS : 150
MODE OPERATOIRE 
1/ Avant toute chose je prépare les ingrédients et le matériel : bol inox pour les huiles, récipient plastique résistant à la chaleur et à la soude, une casserole remplie d'eau bouillante pour le bain marie, des cuillères à café pour les mélanges de colorants, le fouet (j'ai décidé de tester sans mixeur), des spatules, le vinaigre d'alcool pas loin au cas où (il neutralise la soude), le tablier évidemment, et les gants.
2/ Tout est prêt, j'y vais ! Dans un récipient, je verse la quantité d'eau dont j'ai besoin et dans un autre  je transvase la soude caustique.
3/ Une fois munie de mes gants, je transvase la soude dans l'eau, près de la fenêtre, et j'agite le mélange... J'y plonge un thermomètre pour contrôler la température qui grimpe à plus de 90°C ! 
4/ Pendant ce temps, je transvase les beurres solides, l'huile de coco et de monoï au bain marie.
5/ Une fois le mélange fondu, je rajoute les autres huiles. Et là mauvaise surprise, je n'avais pas prévu que les huiles de carthame et de rose étaient si "colorées"... Du coup ce n'était pas prévu à la base, mais j'ai rajouté 1 grosse cuillère à café d'empâtage blanc dans les huiles.
6/ Pendant que la solution [eau + soude] refroidit, je prépare dans trois bols inox mes colorants. Dans chaque bol je transfère 1 SMIGDEN de chaque colorant et un tout petit peu d'eau ! (finalement, il s'avère que c'est trop peu, j'en ai rajouté par la suite)
7/ une fois que ma solution [eau + soude]
 atteint 45°C, je la verse dans les huiles.8/ A l'aide du fouet, je mélange bien. Là au moins avec le fouet, la trace arrive un peu plus lentement, c'est plus facile à prévoir... Quoique ça ne m'a pas empêchée d'être prise de court et de ne pas pouvoir prendre de photo à partir de la trace... Sans trop attendre la trace, j'ajoute le miel vu qu'il accélère la trace, je préfère me méfier...

9/ Après 5 bonnes minutes d'agitation au total une trace légère apparaît. Je transvase dans chaque bol inox un peu de pâte (j'ai fait environ 80 ml pour le verre doseur, pour les bols j'ai fait au pif !) Et là tout s'est passé super vite ! J'ai à peine eu le temps de mélanger ma pâte dans chaque bol, que le mélange de base s'est très vite épaissi ! Oups, vite, vite, vite ! 

10/ Là j'ai donc versé le contenu de mes trois petits bols inox à un point chacun du grand bol (montage photo ci-dessous)

11/ Puis à l'aide d'une spatule, le fais un tour d'horloge complet pour mélanger un peu les pâtes (montage photo ci-dessous)
12/ Le mélange est prêt, il n'y a plus qu'à le transférer dans le moule, en faisant des allers-retour...
13/ Ensuite je racle bien le fond de mon bol "savon de base" pour ne pas en perdre une goutte. Je fais de même avec les bols "savons colorés". sur le dessus, on obtient une série de gouttes épaisses. A présent avec une baguette que j'ai laissé en surface, j'ai fait des zigzags un peu au pif et j'ai obtenu ceci  
Autres photos... J'adore :D (dernières étapes après)
Vue d'ensemble :
   Vue de l'autre côté :
 Vue d'un petit côté :
 Autre petit côté, et le dessus (une de mes photos préférées)
 Zoom sur le savon
 
 14/ Savon terminé, il n'y a plus qu'à le couvrir de papier cellophane puis à l'isoler dans une serviette pour accélérer le processus de saponification :) Maintenant patience jusqu'à demain pour le démoulage et la découpe... J'ai hâte !
A SUIVRE...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Macosmetodeco 1870 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog