Magazine Bons plans

Guide de survie des Ferias – Retour de Vic

Par Unebordelaiseflane
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
Revenue des Ferias de Vic, un peu fatiguée mais prête à vous soumettre le « petit guide de survie des Ferias ».
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
1. Oubliez la célbrissime phrase « celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas » et retenez plutôt celle-ci « celui qui conduit c’est celui qui dort sur place – avec les autres ». Ne pas boire pendant les Ferias c’est un peu comme commander un ricard aux soirées de l’ambassadeur : c’est de très mauvais goût!
2. Armez-vous d’un kit « mon mélange à moi » = une bouteille d’eau (vide) + Une bouteille d’alcool (type Voldka) + une bouteille de soft (oui, pour les Ferias c’est 50/50) – mais conscient que l’alcool c’est pas bon pour la santé hein?!
3. Emportez des chips à grignoter sur le chemin de la fête – parce que de toute façon vous vous devez de manger un sandwich au magret ou au fois gras durant la soirée (et de tacher votre Tshirt blanc – mais tout le monde s’en tape après 00h car la capacité visuelle a fortement diminué pour 80% des fetards)
4. Munissez-vous d’un tir bouchon : toujours indispensable ; au pire pourra servir lors d’un éventuel troc contre un pack de bières ou pour menacer ce gros dégueu qui tente un rapprochement physique non souhaité avec votre superbe personne.
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
5. Portez une tenue blanche et rouge (jean accepté): tout simplement parce que c’est le thème de la soirée et que c’est vachement plus drôle de pourrir des vetements clairs.
Variante acceptée : un déguisement douteux du type spiderman.
6. N’oubliez pas un pull à nouer autour de votre taille. Non, vous ne laissez rien dans la voiture car vous vous êtes garés à 1 km de la fête (et vous avez bien fait, car garer son alpha sur un rond point quand une bande de tarés organise un « le premier qui monte sur le toit d’une voiture a gagné » c’est un peu dommage).
Sachez que même à 3 grammes, il fait toujours froid vers 4h du mat.
7. Le porte-feuille se résume à votre vieux portable + CB + Cash dans votre poche avant de pantalon. Davantage c’est, au choix, risquer de perdre le tout ou de vous asseoir sur votre superbe Iphone mis dans la poche arrière…
D’ailleurs, donnez-vous toujours un point de rencontre si vous perdez votre équipe de choc. Et oui, les portables ne passent plus une fois la foule au coeur de la ville (variante: la pancarte autour du cou « si vous me trouvez, emmenez moi…. » car on ne sait jamais dans quel état on se perd)
8. N’envisagez pas une seconde de rencontrer l’amour ou un coup d’un soir. Le plus craquant et élégant des hommes se transforme là bas en un méga-beauf impuissant dont les sujets de conversation se résument à « cul-sec » et, « cul-b***. Evitez donc tout contact (même si vous avez vidé votre bouteille et qu’on vous propose une gorgée), les gens laissent trainer leur bouche dans des endroits que vous ne souhaitez pas connaître.
9. Laissez vos préjugés et votre bon sens à la maison. Ici vous verrez:
- des gars nus faire la circulation (et vous laisser passer avec plus ou moins de blabla en fonction du numéro de votre plaque)
- des gens se jeter sur votre voiture parce que c’est drôle il paraît (j’en ai même vu un se lancer dans une mini à toit ouvrant avec les jambes ressortant par le toit)
- des personnes bavant depuis trois jours sur un trottoir ou dans un fossé
- des gens se croyant sportifs se lancer dans des compétitions du type : monter au sommet d’un lampadaire public, arpenter une cabine téléphonique (qu’on ne me dise pas qu’on ne descend pas du singe après ça!)…
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
- des gens tenter de vous embrasser, de lecher votre bras, de refaire votre coiffure, d’écrire sur vos fringues, de voler vos chaussures ou votre foulard rouge…
- (…) c’est une liste sans fin
10. Soyez accompagnés d’une dream team en qui vous avez confiance et qui ne balancera aucune photo de vous sur FB. Votre honneur en dépend.
Ne sous-estimez pas l’effet Ferias, on y va en se disant qu’on va boire un verre et on finit, à 5h du mat, à danser en s’enfilant un enième pichet de bière en discutant avec un de nos nouveaux 200 amis.
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
Warning 1 : Ne jamais donner ni carte de visite, ni facebook… On laisse tout à Vic et c’est très bien comme ça! Le faux nom peut également être utile.
Warning 2: On va dans les toilettes payantes à moins de vouloir vivre une expérience du type « toilettes indiennes ».
Compris? Alors c’est bon, vous êtes prêts à vous lancer dans la fête !
De mon côté, après presque 10 ans de pratique, je dois vous dire que je trouve ça toujours aussi drôle – une ou deux fois l’an pas plus si on veut éviter la cirrhose.
D’ailleurs, comme chaque année, nous nous sommes lancés un concours; et je vous offre un échantillon de celui de cette année intitulé :  »celle qui aura la meilleure photo avec un fetard déguisé »; (anonyme pr moi et mes amies mais pas pr les déguisés – faut assumer!)
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic
Désolée pour la qualité, on fait ce qu’on peut en ce genre de situation.
Prochaine folle soirée à Vic : Tempo Latino en Juillet, un des plus grands festival de salsa en Europe (mais on s’en fiche si vous ne dansez pas, mojitos et concerts sont là pour divertir tout le monde)
Guide de survie des Ferias – Retour de Vic

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unebordelaiseflane 730 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte