Magazine Culture

On purge a la mission locale !

Publié le 13 juin 2011 par Legraoully @legraoully

Nous vous avons fait part à plusieurs reprises des problèmes qui ont conduit les salariés de la mission locale de Woippy à entrer en grève (voir notre article du 11 avril ). Depuis, rien n’a bougé si ce n’est en pire…

ON PURGE A LA MISSION LOCALE !En effet, la direction, qui compte dans ses rangs une ancienne candidate socialiste aux cantonales, encouragée par le président François Grosdidier, accessoirement maire de Woippy , conseiller général et député , UMP faut-il encore le préciser, a décidé de mettre ses menaces à exécution et de tenter de solutionner le conflit par la manière forte .

Ainsi, l’une des conseillères les plus aguerries de la structure, qui compte 21 années d’expérience et qui est une conseillère efficace et appréciée par les partenaires pour son sérieux et sa rigueur a-t-elle reçu une convocation pour un entretien préalable à un licenciement pour faute…les autres salariés ont eu reçu un avertissement par écrit qui sera inséré dans leur dossier personnel.

Voici comment un management considéré par les salariés comme défaillant répond aux soucis relevés par ses employés: en licenciant une conseillère expérimentée.  Une drôle de manière de mener le dialogue social, comme si mettre de l’huile sur le feu en permanence en ne cédant pas un pouce de terrain et sans aucune remise en question sur des points pourtant bien précis comme la tenue d’entretiens professionnels dans un cadre formalisé avec des outils objectifs d’évaluation, allait permettre un retour à la sérénité dans cette structure de plus en plus malmenée et où le malaise s’accroit.

Voici le dernier communiqué des salariés :

A l’intention de Monsieur le Sous-Préfet de Metz Campagne,

Un collectif, animé et soutenu par plus de 80 % des salariés  de la Mission Locale des Vallées de la Moselle et de l’Orne, a dénoncé les manquements graves opérés par leur direction.

Une action contestataire a pris naissance suite à la découverte fortuite de 3 promotions dissimulées au reste de l’équipe en janvier dernier. Les salariés ont suspendu uniquement la saisie informatique du travail effectué tout en maintenant toutes leurs autres fonctions et en particulier l’accueil du public qui n’a jamais été pénalisé. Ils  ont alerté les administrateurs et financeurs des méthodes managériales scandaleuses et désastreuses de leur direction.

Le conflit s’est aggravé et enlisé par la passivité des administrateurs.

Les promesses faites aux salariés n’ont pas été tenues. La direction a méprisé et fait échouer le processus de médiation décidé par le bureau. Cette médiation aurait pu permettre la reprise d’un dialogue. Au lieu de cela, la direction décide de durcir et de radicaliser sa position en menaçant une salariée de la structure de licenciement.

Cette salariée, présente dans la structure depuis plus de 21 ans, dont les compétences sont reconnues,  est appréciée pour ses qualités professionnelles tant par le public, que par le réseau partenarial dont des élus. Cette sanction n’a qu’un objectif : casser une dynamique de contestation sociale légitime.

L’ensemble des salariés a également reçu une lettre datée du 8 juin avec AR constituant un avertissement qui sera versé dans leur dossier personnel.
A vous qui nous lisez nous demandons votre soutien.
Non au licenciement de notre collègue !

Nous vous invitons donc à signer la pétition mise en ligne par les salariés de la mission locale de Woippy en espérant un retour rapide du dialogue. Après tout, comme dit le proverbe « il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ».

Signez la pétition en ligne


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Legraoully 29555 partages Voir son profil
Voir son blog