Magazine Asie

Ciné-club : Bipasha Basu

Publié le 14 juin 2011 par Safran
Ciné-club : Bipasha BasuNée à Delhi en 1979 dans une famille bengalie, Bipasha Basu retourne à Calcutta, où elle voulait poursuivre des études de médecine.
Sa rencontre avec une ex-Miss Inde (maintenant mariée à Arjun Rampal) l'amène à aborder le domaine de la mode et des défilés où elle débute en remportant un concours qui va lui ouvrir les portes des studios.
Dès ses débuts, et même après, c'est son physique et sa sensualité qui sont souvent mises en avant ; on lui fait souvent jouer des rôles plutôt sulfureux pour le public indien ("nudité", attitude en contradiction avec les normes sociales sociales féminines...).
Mais elle sait aussi montrer qu'elle est une véritable actrice, comme dans Corporate (Madhur Bhandarkar, 2006) pour lequel elle reçoit un Filmfare.
Passant du thriller à la comédie amoureuse, et faisant à l'occasion une apparition remarquée d'Item Girl  (je pense à Beedi dans Omkara), elle fait son chemin sans faire partie d'une famille du cinéma ; deux films avec elle devraient sortir cette année.
Raaz (2002). Thriller
Ciné-club : Bipasha BasuUn jeune couple en déroute se rend à Ooty pour "recoller les morceaux". Dans la maison qu'ils occupent, la jeune épouse entend des cris de femme, et peu à peu se demande si son époux ne lui cache pas un lourd secret...
Réalisé par Vikram Bhatt, réputé pour ses "thrillers" et son choix délibéré d'acteurs nouveaux, ce film est l'un des plus gros succès de l'année, mais la notion de thriller n'est sans doute pas la même en Inde qu'en Occident.
Réalisateur : Vikram Bhatt
Héros : Dino Morea
Héroïne : Bipasha Basu
Compositeurs : Nadeem-Shravan
Chanteurs : Alka, Udit
Notre avis : zappé

No Entry
(2005). Comédie amoureuse
Ciné-club : Bipasha BasuUn séducteur marié, étonné que son meilleur ami n'ait jamais trompé sa femme jalouse, lui apprend le b.a.-ba de l'opération, avec la coopération d'une amie danseuse. Dès lors le film prend une petite allure de Feydeau où les quiproquos vont bon train.
Un rôle sur-mesure pour Bipasha Basu, objet de toutes les attentions d'Anil Kapoor qui continue de nous surprendre en variant ses rôles de film en film.
Réalisation : Anees Bazmee
Héroïnes : Bipasha Basu, Lara Dutta
Héros : Anil Kapoor, Fardeen Khan
Compositeurs : Anu, Salim-Suleiman
Chanteurs : Alisha, Alka, Sunidhi, KK, Kumar, Sonu, Udit
Notre avis : 2/5
Corporate (2006). Guerre industrielle
Ciné-club : Bipasha BasuDeux entreprises de l'agroalimentaire se livrent à une concurrence sans merci pour obtenir de gros contrats ou des monopoles.
Toutes les armes son bonnes : séduction, alliance avec un ministre corrompu, espionnage informatique...
On assiste ici à un concentré de moyens. Néanmoins, quand on lit assez régulièrement les journaux indiens, on s'aperçoit que le scénario  n'est pas loin de la réalité ! 
Réalisateur : Madhur Bhandarkar
Héroïne : Bipasha Basu, Minissha Lamba
Héros : Rajat Kapoor, Kay Kay Menon, Raj Babbar
Compositeurs : Raju Singh, Shamir Tandon
Chanteurs : Asha, Alisha, Vasundhara, Sapna Mukherjee, Kailas, Sonu Kakkar
Notre avis : 3/5

Dhoom2 
(2007). Action/comédie
Ciné-club : Bipasha BasuCe n'est pas la suite de Dhoom (2004), mais un nouvel épisode où le nouveau méchant (l'ancien étant mort) s'amuse à tromper ses poursuivants policiers par des arnaques fantastiques à travers le monde, jusqu'au jour où il rencontre une jeune femme qui lui ressemble.
Un nouveau un blockbuster pour ce film qui se voit aussi récompensé aux Filmfare. On se laisse aller aux exploits quasi impossibles et aux paysages exotiques du Brésil tout en se disant que les deux héros font un bien beau couple à l'écran. Musique et ballets, j'en redemande !
Réalisateur : Sanjay Gadhvi
Héroïnes : Aishwarya Rai, Bipasha Basu
Héros : Hrithik Roshan, Abhishek Bachchan, Uday Chopra
Compositeur : Pritam
Chanteurs : Alisha, Dominique, Sunidhi, Visha, Sonu
Notre avis : 3,5/5
Et aussi : Ajnabee (Abbas-Mastan, 2001), Jism (Amit Saxena, 2003), Aetbaar (Vikram Bhatt, 2004), Phir Hera Pheri (Neeraj Vora, 2006), Race (Abbas-Mastan, 2007)
Rappel : si vous n'avez pu voir les documentaires d'Arte sur l'Inde le 11 juin, sachez qu'ils restent en accès libre jusqu'au 18 juin à cette adresse. Profitez-en !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte