Magazine Santé

Un vaccin contre la méningite B d’ici quelques mois?

Publié le 14 juin 2011 par Santelog @santelog

Un VACCIN contre la MÉNINGITE B d’ici quelques mois?  – The LancetCette édition spéciale de la revue The Lancet, consacrée à la vaccination et à l'avenir des vaccins ouvre, entre autres espoirs, la possibilité à très court terme, d'un vaccin contre la méningite B. Selon les scientifiques ce premier vaccin contre la méningite B pourrait être disponible dans quelques mois, apportant jusqu'à 80% de protection contre les principales causes de cette forme de méningite. Mais l'avenir des vaccins, c'est aussi, les vaccins thérapeutiques contre les maladies chroniques comme le cancer, ou encore des vaccins

Cette série d'articles sur les vaccins couvre les développements probables en biologie et les vaccins à venir au cours des prochaines années. Elle rend en quelque sorte hommage aussi à la Fondation Gates qui appelait, en 2010, à une nouvelle "décennie des vaccins" pour protéger les plus vulnérables contre la maladie et la souffrance. La Fondation Gates estime que si la couverture vaccinale pouvait atteindre 90% dans le monde, alors la vie de 7,6 millions d'enfants de moins de 5 ans pourrait être sauvée entre 2010 et 2019.

Pour répondre à ce nouveau défi, la revue The Lancet a réuni d'éminents experts dans le développement de vaccins pour faire un point des espoirs de la décennie, en matière de défis scientifiques, de production et de distribution, de procédures de vaccination des enfants, de financement des vaccins dans les pays en développement, de défis sociaux, y compris de communication sur la vaccination, pour restaurer la confiance. Cette édition spéciale met en évidence la façon dont les programmes de vaccination ont contribué de manière colossale à réduire les maladies infectieuses dans le monde, conduisant à une baisse considérable des taux de morbidité et de mortalité dans le monde entier.

La disponibilité prochaine d'un éventuel vaccin contre la méningite B est mise en exergue, dans cette édition spéciale. La méningite à méningocoques est une inflammation de la muqueuse de la moelle épinière et du cerveau, qui peut être causée par une infection virale, bactérienne et fongique parfois. Cependant, l'infection bactérienne est la forme la plus grave et la plus connue de la méningite. La méningite bactérienne peut entraîner des complications mortelles allant jusqu'à la septicémie. Au Royaume-Uni, la forme la plus commune est la méningite à méningocoque, causée par la bactérie qui Neisseria meningitidis. Il existe plusieurs souches A, B, C, etc Le vaccin actuel contre le méningocoque, contre la souche C, n'offre aucune protection contre d'autres souches de méningocoques, y compris la souche B, qui est plus commun. Le développement d'un vaccin contre la méningite B a toujours été compliqué par la grande variabilité des antigènes à la surface des bactéries de la souche B. Le vaccin potentiel contre la méningite B, en cours de développement réunirait 3 antigènes présents dans plusieurs souches de la méningite B.

Quels vaccins sont attendus dans les prochaines années? The Lancet évoque des vaccins ciblés sur des groupes spécifiques de population, don't les enfants, les femmes enceintes ou les personnes âgées. Mais également des vaccins hors maladies infectieuses, qui protègeraient contre le cancer et les maladies auto-immunes. Outre la vaccination contre le méningocoque B, des vaccins sont en cours de développement contre le virus respiratoire syncytial, cause de bronchiolite chez les petits. On parle également de vaccins liés aux modes de vie qui protègeraient contre l'infection à VIH ou autres maladies sexuellement transmissibles. Même d'un vaccin anti-maladie d'Alzheimer.

De nouveaux défis: Les chercheurs soulignent à nouveau que les voyages augmentent la menace de nouvelles pandémies et que l'émergence rapide de nouvelles infections nécessite l'élaboration de nouveaux processus pour les contrôler. La livraison de vaccins à grande échelle, un autre point abordé, pose la question de la collaboration entre laboratoires, autorités nationales et internationales et services de santé publique.

Enfin, la vaccination doit retrouver la confiance du public avant tout, souligne une série d'articles, la confiance des chercheurs, aussi. De nouvelles technologies sont en cours d'élaboration pour évaluer l'innocuité des vaccins, base de cette confiance publique, dans le but d'identifier rapidement les problèmes possibles de sécurité.

Les auteurs rappellent ainsi que le succès des efforts de recherche dépend avant tout de la mise en œuvre effective des programmes de vaccination, de la sensibilisation du public sur les bénéfices de la vaccination et sur un retour à la confiance dans les vaccins.

Source:The Lancet Early Online Publication, 9 June 2011 vaccination series et doi:10.1016/S0140-6736(11)60407-8 “The next decade of vaccines: societal and scientific challenges(Visuel The Lancet, vignette NHS)

Un VACCIN contre la MÉNINGITE B d’ici quelques mois?  – The Lancet
Accéder aux dernières actualités sur la Vaccination

Lire aussi:VACCINATION: 3,7 milliards de $ pour sauver 4 millions d'enfants en 4 ans -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 69803 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine