Magazine Santé

CRISE CARDIAQUE: Eviter 20% des décès grâce à un nouveau médicament – British Cardiovascular Society annual scientific Conference

Publié le 14 juin 2011 par Santelog @santelog

Cette analyse de l'Université de Sheffield conclut qu'un médicament récent, le Ticagrélor, disponible au Royaume Uni depuis fin 2010, serait bien plus efficace que le bien connu Clopidogrel, dans la prévention des décès à la suite d'une crise cardiaque et dans la réduction des récidives. Si son coût est bien plus élevé que celui du Clopidogrel, aujourd'hui généricable, son niveau d'efficacité qui limite la nécessité d'intervention chirurgicale, pourrait lui permettre, à terme d'être adopté plus largement et dès la prise en charge du patient dans l'ambulance. Des conclusions présentées à la Conférence scientifique annuelle de la British Cardiovascular Society, le 13 juin, à Manchester.


CRISE CARDIAQUE: Eviter 20% des décès grâce à un nouveau médicament – British Cardiovascular Society annual scientific Conference
Robert Storey, professeur de cardiologie à l'Université de Sheffield confirme avec ces derniers résultats qu'un décès sur cinq dans l'année suivant une crise cardiaque pourrait être évité si ce nouveau médicament, le Ticagrélor était utilisé à la place du traitement standard, le clopidogrel.


Le Pr. Storey a déjà mené plusieurs études sur le Ticagrélor au Royaume-Uni et a été membre du comité international responsable de l'étude PLATO, une étude portant sur plus de 18.000 patients dans plus de 40 pays à travers le monde. Les résultats de l'étude PLATO ont d'abord été présentés au Congrès de la Société Européenne de Cardiologie de 2009, montrant une efficacité supérieure du Ticagrélor pour les patients victimes d'une crise cardiaque vs clopidogrel dans la réduction des décès et du taux de récidive de crise cardiaque. Une nouvelle analyse de l'étude PLATO avait également été présentée en 2011 à l'American College of Cardiology montrant une efficacité comparable du Ticagrélor pour réduire la mortalité chez les patients âgés de plus de 75 ans, comme chez les patients plus jeunes. Le Pr Storeycommente ces résultats: "Ils soulignent à nouveau l'applicabilité universelle de ce nouveau traitement."


Ticagrélor est fabriqué par le laboratoire AstraZeneca et est autorisé par l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour une utilisation en combinaison avec l'aspirine chez les patients atteints de syndromes coronariens aigus. Ticagrélor a ainsi été autorisé au Royaume-Uni en Décembre 2010, mais n'a pas encore été adopté dans la plupart des situations cliniques en raison de son coût. Clopidogrel a un coût très faible, car disponible sous formes génériques alors que le coût de Ticagrélor avoisine les £ 55 par mois. Mais selon les chercheurs, l'excédent de coût serait compensé par sa plus grande efficacité qui réduit la nécessité d'une chirurgie cardiaque. "Beaucoup de gens meurent inutilement dans l'année suivant une crise cardiaque en raison des retards d'introduction de ce nouveau traitement. Le NICE devrait publier une orientation finale, mais en octobre prochain."


Clopidogrel présente certains risques: Une analyse de l'étude PLATO publiée dans le Lancet, confirme que les patients traités par clopidogrel, présentant une certaine variante génétique, ont un risque légèrement plus élevé dans le premier mois qui suit la crise cardiaque, ce qui n'est pas le cas avec ticagrélor, qui présente peu d'effets secondaires.


Faut-il poursuivre le traitement par ticagrélor au-delà d'un an après une crise cardiaque? Ce sera l'objet de l'étude PEGASUS qui vient de commencer au Royaume-Uni et dans de nombreux autres pays, avec un suivi des patients dans les 2 ans suivant la crise cardiaque. "Pegasus va recruter 21.000 patients à travers le monde et vérifier que ticagrélor+ aspirine est plus efficace pour les prévention des artériopathies que le traitement standard anti-coagulation. Une autre étude, ATLANTIC qui devrait démarrer dans les mois à venir devra déterminer si le ticagrélor est plus efficace pour traiter les patients avec infarctus du myocarde dans l'ambulance plutôt que d'attendre l'arrivée à l'hôpital et une angioplastie de l'artère bloquée.”


Source: The University of sheffield “One in five heart attack deaths could be prevented with new drug(Visuel nhlbi, vignette AHA)


CRISE CARDIAQUE: Eviter 20% des décès grâce à un nouveau médicament – British Cardiovascular Society annual scientific Conference
Accéder à l'Espace Cardio



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine