Magazine

Les Gypsy Kings d’Appleby

Publié le 14 juin 2011 par Regent's Park

Chaque année, le charmant village d’Appleby dans le Cumbria au nord-ouest de l’Angleterre, est le spectacle d’un rassemblement hors du commun : celui des gens du voyage du Royaume-Uni. Du 2 au 6 juin s’est tenue la grande foire aux chevaux d’Appleby qui est, depuis des siècles, le prétexte idéal pour des milliers de Travellers (en majorité Irlandais) de retrouver famille, amis et de faire la fête !

“On vient tous les ans. Pour rien au monde, on ne raterait Appleby. C’est important pour notre culture, s’exclame Danny un Irish Traveller qui vit au nord de Londres, on retrouve des amis ou de la famille, on se balade le long de la rivière pour regarder les chevaux se baigner, c’est magique Appleby !”, poursuit-il. Et oui, c’est magique, même si on n’est de passage qu’en simple touriste. L’endroit,est digne d’une carte postale d’un village tout droit sorti d’un roman d’Agatha Christie : vieilles maisons en pierre, petit pont qui traverse le village et relie les rives de la rivière Eden. Ca ne s’invente pas : on est aux portes du paradis. La rivière devient d’ailleurs une des attractions majeures de ce long weekend de foire. C’est là que les Gypsies viennent laver leurs chevaux. Un moyen aussi de les exhiber. Les milliers de Travellers qui ont installé leurs caravanes sur la colline qui surplombe le village sont aussi là pour vendre et acheter des chevaux. Et pas n’importe lesquels : les gitans britanniques sont connus pour élever une race de  poneys particulièrement recherchée, celle des Fell Ponies.

Les Gypsy Kings d’Appleby

Du village pittoresque au campement kitsch sur la colline

“Vous voyez, c’est sur ce chemin qui sépare les deux champs là-haut que les vendeurs et les acheteurs font leur business, indique Danny. C’est là-bas qu’ils les font courir”. poursuit-il avant d’entamer sa petite balade d’un stand à l’autre de la foire. Car Appleby, ce n’est pas seulement les chevaux mais tout le folklore qui va autour : des étals de fringues et d’accessoires cheap et kitsch, des caravanes de burgers, de beignets, de frites, de la porcelaine et du mobilier pour caravane clinquants au possible ! Sans oublier les traditionnelles caravanes de diseuses de bonne aventure qui pour un fiver (billet de5) vous prédisent que l’argent va finir par arriver et qu’un bel étranger vous attend quelque part. Bref, se balader dans les allées bordées de stands et de caravanes des champs d’Appleby est un dépaysement assuré…

Le monde inconnu des Irish Travellers

… et la découverte d’un autre monde, d’une communauté inconnue de la majorité d’entre nous. Quand on pense au terme “gens du voyage”, les premières images qui nous viennent à l’esprit sont celles de Roms originaires d’Europe de l’Est. Mais de ce côté-ci de la Manche, les gitans sont en majorité des Irlandais. Danny fait partie des 20 à 30 000 Irish Travellers installés en Grande-Bretagne. Leur origine remonterait à la grande famine de 1840 ayant contraint des dizaines de milliers d’ouvriers agricoles affamés à prendre la route à la recherche d’emplois journaliers. Depuis, beaucoup sont venus tenter leur chance en Grande-Bretagne et ont gardé ce mode de vie nomade en continuant à travailler comme saisonniers, ferrailleurs ou encore ouvriers dans le bâtiment. Quant aux filles, elles sont élevées dans le respect des traditions catholiques et se marient très jeunes au sein de la communauté. D’ailleurs, c’est samedi soir : les filles sont sur leur trente et un : talons hauts et tenues hyper sexy sur bronzage carotte à l’auto-bronzant. C’est souvent pendant le long weekend d’Appleby que l’on rencontre l’âme sœur… Et, surtout, ce n’est pas tous les jours que l’on arpente les rives de l’Eden !

Les Gypsy Kings d’Appleby
 

Pour en savoir plus : http://www.applebyfair.org/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Regent's Park 552 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog