Magazine Santé

Les technologies changent la vie des médecins et patients

Publié le 14 juin 2011 par Cmonassurance

Les technologies changent la vie des médecins et patients



La révolution du monde de la santé est en cours grâce aux nouvelles technologies. Orange a une longueur d’avance que ses concurrents sur ce créneau. Il réalise déjà un milliard d’euros de chiffre d’affaires sur sa division santé qui a été créée il y a quatre ans. Et il prévoit de doubler ce chiffre d’affaires d’ici à cinq ans.
Les services destinés aux médecins et aux patients abondent. En voici quelques exemples :
  • Plus de 1.000 lits d’hôpital ont été connectés par Orange, pour permettre au patient d’accéder à Internet ou de regarder des vidéos sur une tablette située au pied de son lit, et au médecin de consulter le dossier médical.
  • Un système de télégériatrie a été développé par Orange et Cisco, afin d’éviter de déplacer des malades âgés entre hôpitaux, d’assurer plus de confort aux patients et de faire gagner du temps aux médecins.
  • Orange, la région Ile-de-France et l’américain GE sont engagés dans un vaste chantier d’archivage de tous les clichés numérisés (IRM, scanners, radios, etc.) qui a pour but d’améliorer la communication entre hôpitaux et médecins de ville et d’assurer un meilleur suivi des patients.
  • En Grande-Bretagne, un système de SMS, développé par Orange, a été efficace pour le NHS (le système de santé public britannique), qui désormais peut rappeler aux patients leur rendez-vous, et leur demander de confirmer ou d’annuler. En effet, avant la mise en place de ce système, 20% des patients ne se présentaient pas à leur rendez-vous et le NHS en était pénalisé.

Moins cher et plus efficace


Diverses applications sur téléphone mobile ont également été mises en place par Orange :
  • des systèmes pour réduire le coût de suivi des maladies chroniques comme le diabète ou l’asthme et pour permettre le télésuivi pour l’insuffisance rénale ;
  • des services de téléexpertise, lancés par Orange avec la start-up Tribun, dans le but de palier la raréfaction des anatomopathologistes, des médecins spécialistes du diagnostic des cellules cancéreuses ;
  • etc.
Pour les Etats, ils sont disposés à financer ces développements qui diminuent les coûts mais qui améliorent l’efficacité du système de soins. Les particuliers sont également prêts à dépenser plus pour leur santé en se laissant séduire par des applications de confort et de bien-être.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cmonassurance 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine