Magazine Santé

Immobilier : pourquoi les Français ont-ils du mal à emprunter ?

Publié le 14 juin 2011 par Cmonassurance

Immobilier : pourquoi les Français ont-ils du mal à emprunter ?



Depuis quelques mois, l’inquiétude était déjà bien marquée et la confirmation de ces premières intuitions s’était faite avec la publication de la Banque de France de ses chiffres trimestriels. En effet, depuis janvier, la demande de crédit immobilier est dans sa plus forte baisse en deux ans où le très net ralentissement lié à la crise a fait le sien. Cette tendance devrait continuer au deuxième trimestre.
Ce renoncement a pour première cause la remontée des taux d’intérêt des emprunts immobiliers, entamée à la fin 2010. Après avoir été, en novembre 2010, historiquement à son plus bas depuis 1945, à 3,22% en moyenne, le taux s’était établi à 3,70% en mars. Néanmoins, il est resté, au premier trimestre 2011, en-dessous du niveau atteint un an plus tôt.
Parallèlement, le ralentissement de la hausse des prix durant ces derniers mois est encore faible. D’après les chiffres du premier trimestre de l’Observatoire du Crédit Logement, le coût moyen des opérations s’élève à 199.200 €, contre 188.200 € l’année dernière. Ainsi, face à ces deux facteurs, Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi, a exprimé son inquiétude : la sérieuse régression de la solvabilité des ménages cette année.

De nouveaux exclus du marché

Depuis le mois de novembre, les ménages ont perdu jusqu’à 6,4% de leur pouvoir d’achat en termes d’immobilier. Pour un emprunt de 150.000 € sur 20 ans, ils doivent avoir un revenu mensuel net de 2.784 € contre 2.607 € en novembre. D’après Laurent Vimont, président du réseau d’agences immobilières Century 21, tous les ménages qui ne peuvent justifier ce nouveau niveau de revenu sont exclus du marché.
Il ne reste donc aux futurs acquéreurs que de jouer sur la durée des emprunts. Selon Michel Mouillart, économiste à l’Université Paris X et auteur de l’étude trimestriel du Crédit Logement, un allongement du prêt du 9 mois peut absorber les deux-tiers de la hausse des taux.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cmonassurance 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine