Magazine Europe

Grèce : En attendant l'orage les rats quittent le navire

Publié le 14 juin 2011 par Parisathenes
Tiens, tiens, tiens ...  Les rats ont une conscience.
A la veille de la grande grève de demain (15 juin), un rat quitte donc le navire. Une figure (pas des moindres) du parti au pouvoir vient d'annoncer qu'il quittait son groupe parlementaire mais qu'il resterait député indépendant de sa région.
Ok. Ca pourrait être une solution M. Lianis.
Mais... je ne sais pas ... dans chaque famille (et un parti politique est une grande famille) il y a des hauts et des bas. Mais, quitte à quitter le navire parce qu'il y a tempête, c'est un grand pas !
Ce député  a donc un problème de conscience. Le peuple grec - dit-il - humilie le parlement  et ses députés par ce qu'ils ont été eux mêmes humiliés et lésés par le système. Il se confond en plates excuses.
Voilà on dit pardon, on passe l'éponge et on oublie tout ???
Non, non, non ...
En votant pour chacun des députés le peuple grec leur a donné le pouvoir mais le pouvoir est un cadeau empoisonné, auriez-vous oublié vos obligations ? Ne devraient-ils pas tous, tous partis confondus, essayer de sauver leur pays ?
Serait-il un des premiers rats à quitter le navire ? D'autres y songent ? Ceux qui gouvernent ? Ceux qui ont gouvernés ?
Histoire d'un orage d'été.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Parisathenes 140 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte