Magazine Côté Femmes

Petit bateau prend l’eau

Publié le 14 juin 2011 par Juval @valerieCG

Suite à la polémique sur des body Petit bateau, je voudrais revenir sur quelques arguments entendus ça et là.

1. Il y a des différences filles/garçons.C’est la nature.

Je sais, que nous les féministes (voix de Georges Marchais) sommes spécialement connes mais on l’avait remarqué. En revanche autant nous sommes aptes à remarquer des différences biologiques évidentes, autant nous avons plus de mal à considérer des critères culturels comme biologiques.
Et donc NON un body bleu n’a rien de naturel où vous allez rapidement devoir me sortir le gène responsable du fait que les filles mettent du rose et les garçons du bleu. Il s’agit donc d’une convenance culturelle contemporaine, récente et occidentale.
Et donc NON il n’y a rien de naturel à être « belle », « élégante », « rusé », « cool » et autres qualificatifs employés pour ces fameux tee shirts.
Encore une fois j’aimerais voir vos réactions sur des body définissant un enfant noir « sportif, chanteur et danseur » et un blanc « intellectuel » par exemple.
Si vous pensez sincèrement qu’il y a des qualités typiquement féminines ou masculines – et je sais que nombre d’entre vous le pensent – j’attends, évidemment, vos études à ce sujet.

2. Il y a quand même des combats plus importants
(sauf qu’on ne me dit jamais lesquels c’est toujours la même chose). (ah si le viol) (mais le bon viol attention, par un vilain méchant smicard dans un parking et pas par un cinéaste talentueux ou un politique trousseur). (ou l’excision) (ou la polygamie) (les trucs de bougnoules quoi)

Il se trouve que la détermination genrée crée pas mal de problèmes comme je vous l’avais dit il y a quelques jours.
Une étude célèbre de Condry et Condry a pris un enfant qu’elle a tour à tour habillé en fille puis en garçon. Les chercheurs demandaient aux parents de décrire le comportement de l’enfant. Quand ils pensaient que c’était une fille, il la voyait comme « trop agitée ». Quand il pensait que c’était un garçon, il le voyait comme « plein de vie ». Les stéréotypes que l’on véhicule ne sont pas anodins. Comme nous le rappelle Petit bateau une fille est « douce ».
Très tôt, on attend d’une fille ou d’un garçon qu’ils se conduisent d’une certaine manière ; qui n’a rien à voir avec ce qu’ils ont entre les jambes mais tout à voir avec ce qu’on pense qu’il faut faire selon qu’on a un pénis ou un vagin. Et c’est ainsi qu’on dira d’une fille qui s’amuse (voir étude du dessus) qu’elle est bien trop agitée. Et c’est ainsi qu’on empêchera un garçon de jouer à la poupée ou de mettre du rose car il ne faudrait surtout pas en faire un homosexuel.

Que nous disent ces tee shirts ? L’accent est mis pour la fille sur la beauté alors que les qualités physiques et mentales semblent plus importantes pour un garçon. En clair une fille ca doit être joli et les garçons intelligents ET costauds.
Si l’on définit une fille par sa beauté, à quoi pourrait il donc servir qu’elle fasse des études, s’intéresse à autre chose que sa petite personne ?
Et pourquoi donc un garçon s’intéresserait il a autre chose qu’à la beauté d’une femme quand on lui explique qu’il n’y a que cela d’intéressant ?
Alors on me rétorquera, à base d’exemples personnels, que les stéréotypes et clichés n’ont pas tant d’influence.
Certes. C’est pour ca qu’on ne lit jamais que « les filles ensemble c’est méchant », « les filles c’est vénal », « les filles c’est superficiel », « les garçons c’est agressif ». Et je parle bien ici de propos venant d’adultes.
Je ne compterais pas le nombre de femmes qui sont pleinement rentrées dans ce jeu là. Souvenez vous de ce docu sur la télé italienne. (je ne ferais pas l’offense de compter le nombre de blogs beauté ou mode tenus par des femmes/ le nombre de blogs politiques tenus par des hommes).

Donc si on pouvait un tout petit lutter contre et cesser de les entretenir cela serait pas mal. Je ne jette même pas la pierre à Petit Bateau qui ne fait que proposer ce qu’on lui demande.
Mais quand on entretient l’idée qu’une femme doit être douce et gentille (passive donc soyons clairs) et un garçon costaud et entreprenant, vous vous attendez très exactement à quoi, sinon à la domination masculine ?

3. et les femmes africaines (et ou musulmanes bla bla).
S’il y a bien un argument numéro 1 face à toute féministe française c’est de lui opposer une africaine. Si tu ne doutes de rien, tu la sors excisée, polygame, sidéenne ET crevant de faim.
Au passage notons que celui ou celle qui te balance cet argument n’est pas féministe, n’a jamais donné un rond à une ONG quelconque mais peu importe, il ne le lache pas son alibi africain.
Alors on a tous bien conscience que la situation est pire dans dautres pays du monde, donc on ne va plus ni rien dire ni rien faire. Tant qu’on crèvera du sida en Afrique, je propose qu’on cesse de se plaindre de l’état de nos hopitaux et du manque de personnel. (si l’UMP me lit, je propose d’envoyer Morano ou Lefebvre au front avec ce genre d’arguments, c’est suffisamment démago pour marcher).
Tant qu’on tuera des homosexuels dans plusieurs pays dans le monde, je propose qu’on cesse de se plaindre qu’il n’y ait pas le mariage gay en France.
Et tant qu’on lapidera des femmes etc.

4, mais alors je ne peux plus habiller ma fille en rose.
Non. Ni t’épiler. Et ton mari doit mettre des robes. Et tu dois verser 1500 euros à la cause féministe par mon truchement.

Enfin je suis très étonnée du nombre de gens à avoir une opinion sur un sujet féministe alors qu’ils ne cessent de claironner qu’ils ne sont pas féministes. Perso, j’aime pas les brocolis, je ne vais pas emmerder ceux qui en mangent.  Si tu penses avoir une vision claire de ce qu’est le féminisme, on n’attend que toi pour nous guider et nous expliquer quels combats sont prioritaires. Sinon.. oui voilà tais toi.

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Juval 59548 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine