Magazine Photos

Dans la tête de Marine, épisode 2: la vente de tickets

Par Maaarine

Malgré la technologie actuelle, la vente de tickets est arriérée. Imaginons qu’un concert ait lieu dans six mois, je suis censée payer l’entrée maintenant et espérer qu’aucun imprévu ne m’empêchera d’y participer.

De ce que je sais, seule l’Ancienne Belgique encadre la revente de tickets entre particuliers par le biais de son site internet. Je pense qu’ils interdisent (Dieu sait comment) la revente à un prix plus élevé que le prix de base. Je suppose qu’ils souhaitent décourager les gens qui achètent des places en masse afin d’engranger un profit par la revente à des fans désespérés.

Ce serait intéressant de connaître l’impact du marché noir sur une salle de concert… Si tous leurs tickets sont vendus, les promoteurs devraient n’en avoir rien à secouer (sauf si le marché noir ne trouve pas d’acquéreur, donc le public est moins nombreux, donc le bar fait moins recette? Ou est-ce que, dans un élan altruiste, les promoteurs cherchent le bonheur des acheteurs?!).

L’instauration d’une “assurance annulation” serait pratique: si tu n’es pas sûr de pouvoir être là le jour-j, mais que tu veux quand même un ticket, tu souscrirais à une assurance qui te rembourserait si tu ne peux pas venir; remboursement total, ou en partie, ou par un “bon d’achat” à faire valoir sur un autre concert, ou autres. Je suppose qu’il y aurait des désavantages à utiliser pareil système, mais je n’y ai pas (encore) pensé. Si ça marche pour un ticket d’avion ou de train, pourquoi pas un ticket de concert. Au lieu de te retrouver avec des sièges vides dans ta salle, tu remets sur le marché des places “annulées” (au même prix ou à prix cassé), et génère de l’argent sur les consommations au bar, etc.

Le prix des tickets devrait fluctuer selon l’offre et la demande, au lieu d’être fixe. Genre, si tu remarques que tes tickets partent comme des petits pains, augmente leur prix, jackpot. Par contre, si à un mois du concert ta salle est à moitié vide, brade les tickets. Comme disait Aristote, “mieux vaut une foule à un concert de rock, plutôt que deux pelés et trois tondus”. Cette fluctuation de prix est bien sûr possible par internet. Par contre, il existe peut-être une règle juridique qui empêche de faire jouer son offre de cette façon? Le droit trouve toujours un moyen de te faire chier *avis pas du tout biaisé par le fait que je déteste mes cours de droit*.

Evidemment on va me dire: “je ne peux pas acheter sur internet, les pirates vont voler mes sous!!!”. Je rétorquerai d’abord que nous ne sommes plus en 1997. Je remarquerai ensuite que vous racontez votre vie à des amis étrangers sur Facebook mais ne faites pas confiance aux systèmes sécurisés officiels. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maaarine 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines