Magazine Environnement

Mer du Nord : Greenpeace protège les réserves marines

Publié le 21 juin 2011 par Greenpeacefrance

Greenpeace a installĂŠ lundi 20 juin des statues d’hippocampes au milieu de la mer du Nord. Ces hippocampes en bois, rattachĂŠs Ă  de lourdes colonnes de pierre, ont ĂŠtĂŠ placĂŠs Ă  cet endroit comme des gardiens de la rĂŠserve naturelle marine. Cette zone de la mer du Nord abrite en effet des espèces variĂŠes et un ĂŠcosystème riche : les fonds marins Ă  cet endroit sont constituĂŠs de graviers et de pierres, ce qui en fait un habitat idĂŠal pour les poissons, anĂŠmones et les coraux d’eau froide. C’est ĂŠgalement le lieu de vie de marsouins et de phoques…

Mer du Nord : Greenpeace protège les réserves marines

Les statues d’hippocampes dĂŠposĂŠes par Greenpeace permettront de protĂŠger les espèces les plus vulnĂŠrables au chalutage. Cette zone a dĂŠjĂ  ĂŠtĂŠ gravement endommagĂŠe par cette technique de pĂŞche particulièrement destructrice.

Pour chaque statue installĂŠe sur le plancher ocĂŠanique, les coordonnĂŠes exactes sont transmises Ă  toutes les autoritĂŠs concernĂŠes, comme les garde-cĂ´tes nĂŠerlandais. L’emplacement des statues est ĂŠgalement transmis via la système Navtex. Ainsi, tous les bateaux de pĂŞche sont informĂŠs via ces canaux officiels, leur permettant d’ĂŠviter cette zone, laissant alors la vie marine se restaurer.

Des ocĂŠans en danger : SOS !

Les ocÊans sont en train de mourir, et tout particulièrement en Europe. Parmi les espèces que l’on trouve sur nos Êtals, 9 sur 10 sont surexploitÊes ou au bord de la surexploitation. Si on continue à ce rythme, d’ici 35 ans les mers seront vides.
Il faut de nouvelles règles qui rÊgulent et interdisent les pratiques dangereuses, telles que le chalutage en eaux profondes et qui permettent de protÊger certaines zones, notamment pour la reproduction du poisson.

C’est maintenant que tout peut changer !

L’Union europÊenne a entamÊ un processus de rÊforme de la Politique commune des pêches europÊenne, qui rÊgule les pratiques de nos flottes dans et hors des eaux communautaires.

Le gouvernement français a une ĂŠnorme responsabilitĂŠ : il doit maintenant s’en tenir aux engagements qu’il a pris lors du Grenelle de la mer pour les eaux sous juridiction française, et les porter au niveau europĂŠen, en soutenant la mise en ouvre de rĂŠserves marines comme outil de gestion des pĂŞche pour la nouvelle PCP.
Car c’est globalement qu’il faut agir, et c’est au niveau europĂŠen qu’il faut mettre en place des espaces de rĂŠserves marines, en mer Baltique, en mer du Nord et en MĂŠditerranĂŠe notamment .
Voir le rapport de Greenpeace sur les rĂŠserves marines (en anglais)

Greenpeace demande à l’Union europÊenne de s’orienter vers une pêche durable, en respectant les avis scientifiques en matière de quotas, en mettant en place une diminution du nombre de bateaux, et la mise en place de rÊserves marines.

Retrouvez toute la campagne de Greenpeace sur : www.greenpeace.fr/sos-oceans


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greenpeacefrance 109791 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte