Magazine Santé

Produits bio : sont-ils vraiment meilleurs pour la santé ?

Publié le 21 juin 2011 par Cmonassurance

Produits bio : sont-ils vraiment meilleurs pour la santé ?



Trois raisons incitent les consommateurs à acheter du bio : le bio est meilleur pour la santé, la culture bio est bonne pour l’environnement, et acheter le bio aide le petit agriculteur. Mais ces trois promesses sont remises en cause par Gil Rivière-Wekstein, un journaliste agricole, dans son livre intitulé « Bio, fausses promesses et vrai marketing ».

Le bio n’est pas meilleur pour la santé ?

Selon Gil Rivière-Wekstein, aucune étude scientifique sérieuse n’a réussi à prouver que les produits bio étaient meilleurs pour la santé. C’est la question des pesticides qui préoccupe principalement les acteurs de la culture bio. L’utilisation des traitements chimiques de synthèse est interdite dans l’agriculture biologique. Or, les agriculteurs bio font bel et bien usage de pesticides naturels, dont certains sont toxiques pour l’homme (la roténone par exemple).
Un laboratoire belge a organisé, en 2009, un séminaire sur l’analyse des résidus dans l’agriculture biologique. Suite à de nombreuses interventions, il paraît que des matières actives inattendues ont été retrouvées dans les produits bio, des résidus de pesticides autorisés en bio ou des traces de produits interdits. Heureusement que ces traces de résidus ne sont pas dangereuses pour la santé.

Le bio respecte-t-il l’environnement ?

L’auteur du livre explique que le cuivre est utilisé pour lutter contre les attaques de mildiou. Or le cuivre n’est pas biodégradable et reste dans le sol : plus on en ajoute, plus on détruit le sol. L’usage du cuivre dans l’agriculture biologique est même contesté par Greenpeace Allemagne. Si l’agriculture biologique peut être meilleure pour l’environnement, elle utilise également des produits qui nuisent à l’environnement.

L’achat du bio est-il synonyme de soutien au petit exploitant agricole ?

Pas nécessairement, selon Gil Rivière-Wekstein. En Europe, il y a des exploitations bio s’étendant sur plusieurs milliers d’hectares. C’est le cas par exemple du géant allemand KTG Agrar qui couvre actuellement les 20% de la production européenne. Ce groupe est fort d’une galaxie de fermes implantées sur 30.000 ha, dont la moitié est dédiée particulièrement aux céréales bio.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cmonassurance 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine