Magazine Environnement

Nucléaire: comment EDF forme-t-il ses sous-traitants ?

Publié le 21 juin 2011 par Lenergiedavancer @Fil_energie
Nucléaire: comment EDF forme-t-il ses sous-traitants ?

La question de la sûreté est plus que jamais centrale depuis l’accident de Fukushima. Le débat sur la sous-traitance de certaines opérations de maintenance par EDF est l’occasion de revenir sur la façon dont l’électricien public forme les sous-traitants.

Avant chaque prestation sur site nucléaire, tout intervenant extérieur bénéficie d’un cursus de trois – pour certains de quatre – stages obligatoires, adaptés aux interventions qu’il aura à mener, le formant aux règles de l’Assurance Qualité et de la Sûreté.

Afin de s’adapter aux jeunes intervenants éventuellement peu familiers du secteur nucléaire, EDF intègre dans les modules des stages « qualité sûreté prestataires », d’autres éléments comme la connaissance des arrêts de tranche, l’apprentissage concret de la démarche qualité appliquée à la maintenance (analyse de risque sûreté, prise en main du dossier d’intervention, utilisation du Plan de Qualité, retour d’expérience..), les exigences pratiques de la « pérennité de la qualification des matériels aux conditions accidentelles ».

Aussi bien EDF que les entreprises de prestataires sont confrontés à des départs en retraite massifs dans le secteur et doivent en permanence renouveler leur personnel.

La majeure partie des interventions saisonnières réalisées lors des arrêts pour maintenance des centrales nucléaires d’EDF est effectuée par ces prestataires. Seuls des constructeurs et des entreprises spécialisés, qui travaillent aussi pour d’autres industriels, peuvent mettre à disposition cette expertise, acquise depuis le début du fonctionnement du parc nucléaire et entretenue en permanence.

Le renouvellement des compétences des salariés du nucléaire, qu’ils soient d’EDF ou d’entreprises prestataires, représente donc l’un des enjeux les plus importants de cette industrie. Ainsi, pour la période de 2009 à 2012, les entreprises françaises de l’industrie nucléaire prévoient de recruter 10 000 salariés. La question de la formation de ces salariés est donc une priorité de tous les instants.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lenergiedavancer 5099 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte