Magazine Société

Paris / Villefranche-sur-Mer, jour 7

Publié le 21 juin 2011 par Curieux2010
Paris / Villefranche-sur-Mer, jour 7
Nous petit-déjeunons tôt et de retour à l’appartement pour finaliser notre départ, prévu Gare de Lyon à 11h46. En descendant du taxi un type qui sent «le p’tit canard la patte cassée» nous aborde avec un charriot et nous offre ses services. Il s’aperçois que je suis quelque peu retissant, il nous rassure, mais je ne lâche pas les valises de vue. Il connaît la gare sur le bout des doigts et nous dirige à travers la gare. Pour qui ne le savent pas, les gares en France son énormes. Bref les 10 euros que je lui donne s’avère un bon placement. Le train est à l’heure et nous voilà parti en direction du soleil.Comme le voyage va durer 5h39 et qu’il ne se passera pas grand-chose, j’aimerais vous faire une analyse sommaire de certains points de la vie parisienne :
Premièrement les pâtisseries, une fois pour toute, elles sont beaucoup moins dangereuses qu’on le pense. Elles ne contiennent aucun sucre ajouté et de plus comment quelque chose de bon, beau, sucré et crémeux peut être mauvais?
Lorsque vous commandez dans un restaurant, posez toutes les questions que vous avez à poser. Un serveur français ne pose à peut près pas de question. Parce que après, vous pourriez avoir ce genre de réponse : Ben voyons madame, il faut savoir. Si on m’le dit pas, j’peu pas deviner. Hein! Alors ça’sra?
Un café, peut être petit ou grand. Spécifiez. De plus si vous désirez un «café crème» ou plus simplement «un crème» là aussi il se peut qu’il ne soit pas pareil d’un endroit à l’autre. Certain on une mousse onctueuse et d’autre aucune mousse. Hein! Alors ça’sra?
La merde de chien sur les trottoirs. Beaucoup de légende urbaine là dedans. Avec tous les kilomètres que nous avons faits, nous en avons vu une fois seulement. Les autres fois on a marché dedans. Ben non! C’est une blague!
Beaucoup de femmes avec un enfant assise sur les trottoirs qui vous demande de l’argent pour repartir dans leur pays. En pleine cohue sur les boulevards les enfants de 5, 6 ans dorment dans leurs bras. Ça, ce n’est malheureusement pas une blague.
Les sandwichs dans le train, avec du pain de seigle, du fromage, du jambon et une salade riz/carotte enveloppé dans le plastique après une attente de ¾ d’heure, dégueulasse. Acheter votre sandwich avant de monter et si vous le pouvez dans une boulangerie avant d’entrer dans la gare.
Il y a énormément d’enfant sur les sites à visiter. Pas seulement des ados, mais aussi des enfants du primaire et nous avons même vu des colonnes d’enfants de maternelle. Sur le parvis du Louvre, de Notre-Dame. Dans la crypte archéologique des enfants discutaient sur le premier peuple à habiter le site de Lutèce. Nous nous sommes arrêté pour écouter leur discutions. Impressionnant. Je comprends mieux pourquoi les français aiment et connaissent tant leur histoire. Nous sommes loin de là.
Une dernière chose, la sécurité. Pour ma part je me sentais très en sécurité. Je parle ici des lieux touristiques on s’entend. Autour des principaux monuments, il y avait des soldats en tenue de combat et l’arme au point. Pour le reste la police était très présente avec un minimum de trois policiers par voiture. Et savez-vous quoi? Les paniers à salade de la police existent toujours en France. Ce qui n’empêche pas les mendiants dans les quartiers plus retirés, de dormir sur les coins des rues avec tout leur matériel de survie…c’est aussi ça Paris.
Bon! Il est 17h39 et nous arrivons en gare de Nice. Nous allons récupérer  notre voiture et se sera ma première expérience de conduite en terres française. Allez à plus tard! ;o)x

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Curieux2010 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine