Magazine Finances

Swift se voit fournisseur de services "cloud" pour les banques

Publié le 22 juin 2011 par Patriceb @cestpasmonidee
SwiftSelon un article de ComputerWeekly, le réseau de messagerie financière SWIFT veut capitaliser sur sa réputation de fiabilité et de sécurité pour développer de nouveaux services "dans les nuages" pour les banques. Ses équipes d'innovation ont déjà lancé 3 expérimentations dans ce domaine : une solution de gestion d'identité, une plate-forme de banque mobile et un "AppStore" d'applications bancaires.
Pour la première, SWIFT proposerait d'héberger les services de gestion de l'identité numérique des clients (authentification, signature électronique...), que les institutions vont devoir progressivement implémenter pour accompagner leurs efforts de dématérialisation.
Concernant la banque mobile, la réflexion part d'un constat historique simple : à l'époque de l'émergence des services sur internet, les banques pensaient qu'elles pourraient différencier leurs offres et préféraient donc développer leur propre implémentation. Aujourd'hui, la banque en ligne s'est banalisée, les solutions propriétaires ne dégagent pas de réel avantage concurrentiel et, de plus en plus, ce sont des progiciels qui sont adoptés pour répondre aux besoins. Les concepteurs du "cloud" de SWIFT sont convaincus que la banque mobile aura le même destin et qu'il est d'ores et déjà préférable de mutualiser les efforts (et les coûts) de mise en œuvre.
Enfin, pour ceux qui craindraient d'être limités dans leur créativité par une plate-forme commune, l'AppStore laisserait tout de même une capacité de différenciation, avec des applications complémentaires qui seraient proposées à la fois par SWIFT et par des partenaires. Plus largement, il serait également ouvert à tous les domaines de la finance, permettant ainsi une meilleure rentabilisation des infrastructures du "nuage" envisagé.
Si elle venait à se concrétiser au delà-de son statut expérimental actuel, cette initiative pourrait rédéfinir le rôle de SWIFT, dont l'activité principale de messagerie est peu propice à des évolutions majeures. En revanche, les obstacles ne manqueront pas sur le chemin du succès. La société coopérative n'a en effet que peu d'arguments à faire valoir pour justifier un tel positionnement, face à des offres concurrentes déjà disponibles sur le marché. Sa relation privilégiée avec la quasi-totalité des banques dans le monde et la confiance accordée à son réseau ne peuvent masquer l'important effort à réaliser pour démontrer sa capacité à assumer un métier totalement différent...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 6885 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine