Magazine Environnement

Gaz de schiste : Et si la gauche jouait avec le feu ?

Publié le 22 juin 2011 par Bioaddict @bioaddict

L'interdiction de l'exploration et de l'exploitation des gaz de schistepar fracturation hydraulique a été adoptée hier par l'Assemblée Nationale grâce aux voix de l'UMP. Le Nouveau centre s'est abstenu, et la gauche a voté contre dénonçant un "recul". Pourquoi?

La gauche considère tout simplement que cette loi n'est pas suffisante car elle n'interdit que la fracturation hydraulique pour l'exploration et l'exploitation des gaz de schiste laissant la porte ouverte à l'utilisation d'autres techniques.

Les députés de l'opposition voudraient en fait que les permis d'exploration soient purement et simplement annulés et que l'exploration et l'exploitation des gaz de schiste soient définitivement abandonnées. C'est très bien de demander le maximum. Mais quel message serait passé si la proposition de loi n'avait pas été adoptée? Eh ! bien que les travaux d'exploration pourraient tout simplement continuer. Car " Ne pas interdire c'est autoriser ", a tenu à souligner la Ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet mettant ainsi les Députés de gauche devant leurs responsabilités.

Considérons donc qu'il s'agit là d'une première étape qui a le grand mérite, même si elle est insuffisante, de bloquer le processus d'exploration des gaz de schiste. Et comme pour l'instant, en dehors de la fracturation hydraulique, il n'existe pas d'autres techniques d'exploration de ces gaz performantes et sécures pour l'environnement, nous avons quelques années de répit devant nous. Et nous saurons rester vigilants.
Reste à savoir maintenant si la proposition de loi va être votée par le Sénat le 30 juin et adoptée définitivement. Et ce n'est pas gagné.

José Vieira


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1626097 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte