Magazine Société

À Genève, il est question de rendre le casque obligatoire à tous les cyclistes

Publié le 23 juin 2011 par Sylvainrakotoarison

(dépêche)
  
L'UDC veut mettre un casque à tous les cyclistes genevois
  
Thu, 23 Jun 2011 10:31:13 +0200
Revue de presse du jeudi 23 juin 2011
 


L'UDC aimerait que tous les cyclistes mettent le casque. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
La presse s'intéresse à différents risques ce matin. A Genève, l'UDC veut imposer le port du casque à tous les cyclistes. A Neuchâtel, c'est une réunion non autorisée de nationalistes qui donnent des cheveux blancs à la police. Et du côté de Zurich, c'est la cuisine thaïe qui fait frémir. En cause les pesticides retrouvés dans les produits importés du pays asiatique.
Tous casqués pour rouler à vélo
L'UDC de Genève doit déposer aujourd'hui au Grand Conseil un texte demandant l'obligation de rouler casqués, à tout âge, explique 20 Minutes. L'auteur du postulat, le député Stéphane Florey, estime que l'idée du BPA d'imposer le casque aux moins de 14 ans ne va pas assez loin. Le vélo est le moyen de transport en pleine expansion et les accidents sont toujours plus nombreux; il faut donc casquer tout le monde! Les réactions sont déjà nombreuses: une députée verte estime que l'UDC veut imposer le port d'une protection de tête parce qu'elle veut ouvrir les pistes cyclables aux motos et scooters. L'association Transports et Environnement et le Bureau de prévention des accidents (BPA) jugent qu'imposer n'est pas la solution. La prévention et la sécurisation des pistes cyclables seraient bien plus efficientes.
Inquiétude à Neuchâtel
Des nationalistes français et romands se sont donnés rendez-vous à Neuchâtel ce week-end pour célébrer le solstice d'été. Mais, selon L'Express, aucune demande formelle de manifestation n'a été déposée auprès des autorités, qui ignorent même le lieu où se déroulera la fête. Le programme inquiète la police: il est notamment question d'un fight club, ces combats clandestins à mains nues, sans règles et sanglants! Et on ne parlera pas des thèses défendues par les organisateurs, qui se disent opposés au métissage des peuples, à la mondialisation qui menace la souveraineté des Etats de la vieille Europe, à la destruction de la famille. Opposés aussi à l'avortement et profondément homophobes. La police neuchâteloise est sur les dents!

La barrière des langues
L'Hebdo a suivi une classe de Genève en immersion linguistique de 5 jours à Zurich. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'exercice est difficile, voire même totalement impossible. A peine arrivés, les ados de la classe de 8ème du collège du Petit-Lancy n'ont qu'une envie, remonter aussi sec dans le train pour rentrer. En classe, ils ne comprennent rien des consignes de l'enseignante alémanique et sont obligés de recourir au dictionnaire pour dialoguer avec leurs correspondants zurichois. Seuls les garçons de la classe jumelle de Zurich sont ravis de voir débarquer les filles de la classe genevoise, de jolies Romandes qui irritent les Zurichoises, jalouses! A en croire la journaliste, c'est un peu Dallas sur Limmat. Et cela ne s'explique pas uniquement par l'anti-alémanisme primaire des jeunes Genevois. La différence de classe est aussi derrière cet échec. Les élèves romands venaient d'un quartier modeste alors que leurs homologues zurichois sont de jeunes bourgeois!

Cuisine à risque
Le Tages-Anzeiger rapporte que les Suisses sont toujours plus nombreux à apprécier la cuisine thaïlandaise. Mais ces produits ne remplissent souvent pas les normes en matière de qualité. Les autorités sanitaires zurichoises ont trouvé des pesticides dans de nombreux échantillons d'aubergines, de pak choi et de haricots. Les valeurs limites fixées par la loi sont largement dépassées. L'an dernier, 176 tests ont été réalisés. Parmi eux, 51 ont révélé des taux de pesticides beaucoup trop élevés. Ce qui est alarmant, écrit encore le journal zurichois, c'est qu'en une année les importations de légumes thaïs contaminés aux pesticide ont doublé. A titre de comparaison, sur 187 échantillons de légumes suisses, tous étaient dans les normes. Face aux critiques, les autorités thaïlandaises ont renforcé les contrôles des légumes avant l'exportation. Les aut! orités ont même interrompu les exportation de ces légumes durant une période.


Transports de la discorde
Nouvelle querelle entre Bâle-Ville et son voisin Bâle-Campagne, raconte la Basler Zeitung. Les deux cantons se sont déjà déchirés sur le financement du théâtre. Voici maintenant qu'une nouvelle dispute s'annonce: Bâle-Campagne ne veut pas co-financer l'amélioration de l'horaire des transports publics. Les autorités de Bâle-Ville veulent améliorer la cadence des trams et des bus le week-end. Une cadence qui passera d'un bus toutes les 15 minutes, à un toutes les dix minutes en soirée les vendredi et samedi ainsi que le dimanche. Bâle-Campagne ne voit pas d'intérêt à ce changement et refuse de participer financièrement. Il faut dire que Bâle-Campagne est actuellement en période de restriction budgétaire.
cab avec Sandra Viscardi et Stéphane Deleury (RSR)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sylvainrakotoarison 1164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine