Magazine Accessoires

Ce n'est pas pour moi

Publié le 23 juin 2011 par Gentlemanw

Voilà ce que je viens de comprendre "Ce n'est pas pour moi". 

Car j'ai la chance de recevoir en off aussi un certain nombre de messages, auxquels je réponds la plupart du temps, sauf publicités sans intérêt et sujet sans relation avec mes blogs. Mais j'ai reçu trois messages très ciblés, du moins pour le premier, plus confus pour les autres. 

"Vous parlez de féminité, mais vous êtes un homme, est-ce bien vôtre place ?" (les messages sont ré-adaptés dans un français plus proche de mon style d'écriture, enfin de rendre plus lisible aussi l'intensité des mots, des questions et des affirmations).

"La mode et les blogs de mode sur lesquels vous laisser des messages, je trouve votre présence troublante pour ne par dire dérangeante ..."

"Vous avez un avis sur la mode, sur les femmes ..."

"Jamais vous n'avez enfilé un corset, ni attaché des jarretelles à des bas..."

Je vous fais grâce des mots qui ne sont pas plus clairs parfois, comme si j'avais empiété sur les plate-bandes de mon voisin facho et maniaque, qui appelle son chien "Adolf". J'ai découvert dans une bulle que je croyais avoir peinte de douceur et de nostalgie respectueuse, que j'étais un monstre. Non pas par des attaques acides sur les femmes, non pas par des prises de positions sans fondement, mais par ma simple présence, plus spécifiquement celle d'un Homme. 

Ainsi je pourrai me justifier de faits obscurs, de propos douteux, ou d'autres rigolades d'étudiant attardé, mais simplement mes mots délicats gênent. 

"Etes vous honnête dans vos propos !" Comment répondre face à cette phrase ? Je ne sais pas, car je suis ici, non pas pour un procès mais pour PARTAGER des mots sur la féminité, vos féminités. Parfois je me sens moins sectaire que certains magazines féminins, mais j'assume mes propos, et je peux aors en justifier, mais toujours je suis la voie du respect.

Mais ais-je le droit de parler de "règles", de "femme enceinte", de la sainte "épilation", pire encore de vos "seins", de votre "intimité", de "viol", de "femmes battues", et pire que tout de l'"Amour" et de la "Mode" ?  Tous ces sujets appartiennent aux yeux de certaines, uniquement, physiquement, et intrinsèquement aux Femmes. 

Alors je vais devoir m'abonner à une revue de grosses voitures, boire de la bière en hurlant dans une tribune de stade, fuir les magazines féminins, reformater mon PC pour oublier les favoris web qui filent vers les bloggeuses du net. Et ensuite je pourrai construire un mur entre mon monde (nouveau), celui des Hommes, des mâles, et celui des femmes. Une frontière !

Normalement à cet instant mon cauchemar s'arrête ... sauf que le début est bien réel.

609243

Mais NON ! si je suscite le trouble pour certaines, et si j'étais inconvenant, voire goujat, je m'en ficherai, je leur suggérai de passer leur chemin, le net est large et touffu. Mais NON ! je respecte sans comprendre ces propos. Je les trouve réducteur par rapport à la place des hommes dans un couple (oui nous avons tous des histoires personnelles, avec des sombres souvenirs, des séparations et autres détails difficiles), à la présence d'un papa dans l'éducation de ses propres filles, dans la délicatesse d'un compliment ou d'un bouquet de roses (oui cela existe dans la vraie vie, et je ne suis pas le seul, nous sommes plusieurs, peut-être pas assez nombreux.), par rapport à un père durant la grossesse, par rapport au mâle dans une relation sexuelle.

Et OUI, je chercherai à comprendre toutes les subtilités de la vie des femmes, les ficelles (non pas seulement de strings, soyons léger deux secondes) de vos différences et donc de vos féminités. Le spectre de vos vies est aussi important que le nombre de femmes, vos vies , celles que l'on croise sont si différentes. Tâche ardue et infinie, je vous vois sourire, mais j'ai un opinion, bon parfois mauvais, et beaucoup d'écoute aussi pour changer d'avis, sur les sujets cités précédemment. Je les aborde ici, je les aborderai encore, avec légèreté, parfois avec gravité (quand j'ai parlé d'anorexie, de cancer du sein). J'en parlerai car même si parfois les douleurs sont propres aux femmes, je suis là aussi pour essuyer les larmes, pour réconforter en silence, et aussi parfois pour aider. Non Pire ! pour aimer !

Enfin, je vous fais grâce de la cerise sur le gâteau, des remarques sur ma confusion sexuelle, ou sur mes intentions sexuelles avec ce blog.

Et OUI, je rajouterai encore et encore des définitions au mot "Volupté", pour apporter quelques lignes soyeuses de vos vies, de mes ressentis, de mes rêves pour défendre vos féminités.  OUI les vôtres ! et par un homme.


758564.jpg

"L'image de soi est dans notre coeur,

mais certains regards parlent, palpitent à votre place."

Je ne voulais que partager cette sensation, mais le spectacle continue.

logo small nylonement


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gentlemanw 7333 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte