Magazine Santé

POST-PARTUM: L’INCONTINENCE double le risque de dépression – British Journal of Obstetrics and Gynecology

Publié le 23 juin 2011 par Santelog @santelog

POST-PARTUM: L’INCONTINENCE double le risque de dépression  – British Journal of Obstetrics and GynecologyCette étude canadienne de l'Université McMaster menée sur 1.900 jeunes mamans montre que les femmes souffrant d'incontinence urinaire après l'accouchement sont presque deux fois plus susceptibles de développer une dépression post-partum que celles qui n'en souffrent pas. Cette recherche, publiée en ligne dans le British Journal of Obstetrics and Gynecology, révèle aussi les 5 principaux facteurs de risque de dépression après l'accouchement.


La dépression post-partum affecte toute la famille, rappellent les auteurs, la mère, l'enfant, le père et les autres enfants de la famille. Selon l'Association canadienne de santé mentale, jusqu'à 20% des nouvelles mères connaîtront une dépression post-partum et 10 à 35% des femmes l'éprouveront ensuite de manière récurrente.


Sur les 1.900 nouvelles mères participant à l'étude, un tiers ont accouché par césarienne. Près de 8% souffraient de dépression post-partum six semaines après leur sortie. Mais l'équipe de recherche n'a trouvé aucune association entre la dépression post-partum et le mode d'accouchement, un résultat cohérent avec les études précédentes.


En revanche, cette étude a pu déterminé les 5 principaux facteurs prédicteurs de la dépression post-partum:


·   L'âge de la mère inférieur à 25 ans,


·   la réhospitalisation de la mère après l'accouchement,


·   l'absence d'initiation à l'allaitement,


·   un mauvais état de santé (déclaré) post-natal,


·   l'incontinence urinaire après l'accouchement.


«Nous sommes surpris de constater que l'incontinence urinaire est un des principaux facteurs de risque de dépression post-partum", déclare l'auteur principal. « L'incontinence urinaire reçoit bien trop peu d'attention d'une manière générale et en tant que facteur de dépression post-partum”.


Les professionnels de santé devraient être proactifs: Pourtant l'incontinence urinaire n'est pas un problème rare après l'accouchement, et bien que les femmes puissent être gênées parce problème, il est important qu'elles en parlent à leurs professionnels de santé de proximité. Les professionnels de santé devraient donc être proactifs et poser systématiquement la questions à toutes les femmes dans le cadre de leur évaluation post-partum, car il est important d'identifier ce problème et prendre de manière précoce toutes les mesures de prise en charge, dont de rééducation périnéale.


Source:British Journal of Obstetrics & Gynecology via Eurekalert “Urinary incontinence doubles risk of postpartum depression”(Visuel AFU)


POST-PARTUM: L’INCONTINENCE double le risque de dépression  – British Journal of Obstetrics and Gynecology
Accéder à l'Espace Urologie-incontinence, accéder au Dossier Incontinence- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine