Magazine Conso

Cauchemar d’une restauration iOS : amer est le réveil avec la pomme

Publié le 23 juin 2011 par Dominicdesbiens @DominicDesbiens

iOS RestoreLe tout a commencé à l’hiver dernier, lorsqu’Apple a sorti en grande pompe (comme d’habitude) iOS 4.3. Lors de la mise à jour, mon « vieux » iPhone 3GS a soudainement perdu considérablement en performances. Après quelques mois d’insatisfaction avec ce IOS, je décidai de prendre les grands moyens. Début d’une petite aventure qui n’a pas été sans avoir causé certains maux de tête.

Recherche de solutions, Back to the future

Juin 2011, je recherche sur les forums et sites consacrés à Apple si d’autres utilisateurs d’un vieillissant prématuré iPhone 3GS avaient le même problème que moi. Je me rends compte alors que je ne suis pas le seul dans cette situation. Malheureusement pour moi, l’une des solutions qui revenaient souvent était d’effectuer un retour en arrière sur son iPhone avec la version 4.2.1 de iOS (novembre 2010).

iOS 5 beta s’amène, la tentation a raison de moi

Parallèlement, sur Twitter, on m’invite et m’incite au même moment à essayer iOS 5 beta, annoncé par Apple au début du mois de juin lors de sa conférence au WWDC. Le système serait alors plutôt bien fonctionnel sur mon modèle d’iPhone.

J’entreprends donc cette mise à jour qui a nécessité encore quelques recherches en raison d’une erreur iTunes. Il m’aura fallu quelques heures pour effectuer l’installation sur mon appareil, en mode restauration, car la mise à jour ne voulait tout simplement pas fonctionner.

Malheureusement, après une journée d’utilisation, je constate que la première beta (version test) est aussi lente que la 4.3.3. Pour ajouter au problème, de nombreuses applications ne veulent maintenant plus fonctionner et des bogues majeurs surviennent. Parmi ceux-ci, l’impossibilité pour l’iPhone de se mettre en veille. À ce moment, le retour en arrière est pour moi la seule issue.

Quand iTunes se bat avec ton iPhone

À ce moment, le « plaisir » commence. Désinstallation d’iTunes 10.5 beta, avec un redémarrage de Windows requis. Installation ensuite de la version stable actuelle d’iTunes 10.3. À la connexion de mon iPhone, le logiciel ne reconnaît plus celui-ci (version de iOS associée à un iTunes plus récent). Je n’ai d’autre choix alors que d’utiliser la technique qui consiste à mettre le téléphone en mode de restauration, puis de télécharger sur Internet le micrologiciel dans sa version 4.2.1 (il est toujours possible de les trouver, ils ont l’extension .ipws).

Astuce : si vous ne la connaissiez pas, il est possible d’effectuer une mise à jour manuelle ou une restauration de son appareil depuis iTunes en tenant la touche « Majuscule » (ou Shift) enfoncée lorsque vous cliquez sur les boutons « Mettre à jour » ou « Restaurer ». Ceci après avoir sélectionné votre iPhone dans liTunes dans la colonne de gauche.

J’applique donc le mode de restauration manuelle, indique à iTunes le fichier précédemment téléchargé, puis attends la finalisation de l’installation.

Cette opération aura duré près de 3 heures. Des erreurs à répétition durant l’installation de iOS ou avant même de commencer m’ont forcé à utiliser des techniques trouvées encore une fois sur les forums. Modification du fichier « hosts » de Windows, essais d’outils divers… Je dois comprendre à ce moment qu’il est théoriquement impossible (selon le site d’Apple) de revenir à iOS 4.2.1 après avoir installé la version 4.3.

Finalement, il y a un seul outil qui a permis de modifier mon iPhone de manière à ce qu’iTunes puisse installer (légalement) iOS 4.2.1 : iFaith, un utilitaire qui sert à « jailbreaker » un iPhone. Vous avez bien compris, c’est le merveilleux monde du jailbreak qui a fait en sorte que je puisse réinstaller une ancienne version légale de iOS sur mon iPhone 3GS. On se demandera alors pourquoi cette technique de modification de l’appareil est si populaire!

Conclusion

Soyez prudents si vous décidez de manipuler les différentes versions de iOS sur votre iPhone, iPod touch ou iPad. Si vous tentez l’installation de la beta de iOS 5, sachez qu’il s’agit d’une version qui n’est pas encore stable (même si certaines personnes m’ont affirmé le contraire pour leur iPhone 4).

Quant au jailbreak, j’en ai fait l’expérience avec les divers outils proposés. Un utilisateur non confirmé ayant peu ou pas de connaissances en informatique pourrait rapidement se retrouver avec un téléphone non opérationnel. Et si c’était le cas, la garantie d’Apple ne s’appliquerait probablement pas sur votre appareil pour le « déboguer » ou le remplacer.

J’espère sincèrement que iOS 5 avec son utilisation du « Cloud » permettra de faciliter, comme promis, la gestion des versions futures de iOS et des mises à jour de son appareil. Car à l’instar d’Android chez Google, c’est vraiment la galère chez la pomme!

Remerciements à mes abonnés Twitter pour leur aide, astuces et discussions. Notamment Olivier Bonneau, Patrice Côté, Jérémie Dufault, Kim Auclair et Mac Québec.

Mise à jour : J’ai oublié de mentionner le résultat de cette longue expérimentation. Effectivement, les sources sur les forums disaient vraies : mon iPhone 3GS a subi un gain de performances que j’évalue à 40 %. Le délai d’ouverture de plusieurs applications (dont Twitter et les paramètres de configuration de l’iPhone) a considérablement diminué. Les opérations (comme passer d’un écran d’applications à l’autre) sont plus rapides. La simple activation du mode « Avion » était devenue très lente avec iOS 4.3.3. Plus maintenant. Mon iPhone a maintenant retrouvé sa jeunesse!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominicdesbiens 30930 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines