Magazine Santé

MÉDICAMENT: Peut-on séparer la politique industrielle et la politique sanitaire ? – Mutualité française

Publié le 23 juin 2011 par Santelog @santelog

La Mutualité Française réagit aux mesures annoncées par le Ministre de la santé, pour réformer le système du médicament en France. “Afin d'éviter qu'un nouveau drame sanitaire ne se reproduise, il est indispensable d'instaurer une frontière, d'une étanchéité absolue, entre la politique industrielle et la politique sanitaire du médicament”, explique le Président de la Mutualité française, qui se range à la priorité de la sécurité des patients, du meilleur usage des médicaments et au vrai progrès thérapeutique.


MÉDICAMENT: Peut-on séparer la politique industrielle et la politique sanitaire ?  – Mutualité française
Ces mesures annoncées par le gouvernement risquent bien d'avoir pour effet secondaire, aussi, un véritable chamboulement du paysage industriel. Car pour garantir aux patients service médical rendu, progrès thérapeutique et transparence, les laboratoires vont voir procédures, institutions et agences, et règles de marché bien modifiées.


“Restaurer" le médicament obéit à de nombreux objectifs et intérêts, l'intérêt de Santé publique, l'intérêt politique de réaffirmer l'Etat, ses institutions, ses politiques et sa politique au sein de l'Europe de la santé mais aussi les intérêts industriels et économiques non négligeables lorsqu'il s'agit du secteur pharmaceutique.


Des propositions reprises par le gouvernement: A la suite de la publication du 1er rapport de l'Inspection Générale des Affaires Sociales(IGAS) en janvier dernier, la Mutualité Française avait publié dès le mois de mars une série de 10 propositions pour une politique du médicament indépendante des politiques industrielles. Parmi ces propositions, figuraient déjà, le progrès médical comme critère d'autorisations de mise sur le marché, la réforme du service médical rendu qui conditionne la prise en charge des mutuelles aussi, la réduction de l'influence de l'industrie pharmaceutique sur les professionnels de santé et la revalorisation de la place de la France au sein d'une politique européenne du médicament visant des objectifs de santé publique.


La Mutualité Française qui représente la majorité des mutuelles émet toutefois des réserves et revient, en particulier, sur l'absence de mesure de réforme du service médical rendu et de la politique de prix des médicaments. Elle précise “rester vigilante” sur l'adoption et la mise en application effective des mesures annoncées dans le cadre d'un futur projet de loi.


Sources: Mutualité Française (Vignette)-Ministère de la santé “Intervention de Xavier Bertrand Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé - Conférence de presse sur la réforme du médicament”


Lire aussi: MÉDICAMENT: L'IGAS bouscule les institutions et réclame une réforme d'envergure


MÉDICAMENT: 10 propositions pour moraliser et moderniser -


Accéderà l'Espace Médicament


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine