Magazine Société

Geert Wilders est acquitté par la justice: et les calomniateurs ?

Publié le 23 juin 2011 par Francisrichard

Geert Wilders sortie du tribunalSur ce blog, ici, j'ai raconté comment les pseudo-défenseurs de la liberté d'expression avaient finalement réussi à empêcher Geert Wilders de s'exprimer en Suisse en menaçant d'y troubler l'ordre public, en bons démocrates qu'ils se prétendent. Geert Wilders [sa photo à la sortie du tribunal d'Amsterdam provient d'ici] était présenté dans la presse romande comme un extrémiste de droite, un raciste, que sais-je.

Pourquoi ? Parce qu'il était poursuivi pour incitation à la haine raciale. La présomption d'innocence ne pouvait pas jouer en sa faveur. Il était condamné d'avance. Il avait le grand tort d'être inquiet de l'expansion de l'islam en Europe, qui comme chacun sait est une religion pacifique, tolérante, qui n'opprime pas les femmes et qui n'est pas le moins du monde raciste.

Ses crimes principaux aux yeux des dizaines de plaignants qui le poursuivaient en justice dans son pays ? D'avoir comparé le Coran à Mein Kampf et d'avoir diffusé un film, Fitna, ce qui veut dire discorde, montrant comment le Coran prêché peut être mis en application dans les faits. J'ai posté sur ce blog ici les 16 mn de ce documentaire-choc pour les internautes, afin qu'ils puissent juger sur pièce et non pas sur des on-dit.

Aujourd'hui le tribunal d'Amsterdam a rendu son verdict. Geert Wilders était bien innocent, n'en déplaise à tous ses calomniateurs et son jugement n'est pas susceptible d'appel. Il n'avait donc pas incité à la haine raciale, ni à la haine religieuse, contrairement à ce que hurlaient certains avec les loups.

Le juge a déclaré, rapporte Le Monde :

"Les déclarations de Monsieur Wilders ne constituaient pas une critique des individus mais de leurs croyances. (...) Le tribunal juge ces déclarations acceptables en raison du contexte et du débat de société."

Le "quotidien de référence" français ajoute :

"S'il a qualifié ces déclarations de M.Wilders de "grossières et dénigrantes", le juge a fait savoir qu'"elles ne constituent pas une incitation à la haine.""
Une autre manière de dire que Geert Wilders n'a pas pris de gants pour dire la vérité.
Cela va-t-il clouer le bec à ses calomniateurs ? Que non pas. Le Monde en tête, qui qualifie Wilders de chef de l'extrême-droite néerlandaise... Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose...

Francis Richard


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francisrichard 9931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine