Magazine Séries

Critiques Séries : Law & Order : Los Angeles. Saison 1. Episode 11.

Publié le 24 juin 2011 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2011-06-23-16h26m11s195.png

Law & Order : Los Angeles // Saison 1. Episode 11. East Pasadena.

Depuis le début de la saison, on a pas vraiment abordé le sujet des hate crimes et surtout des inspecteurs qui agissent dans un sens qui parle presque de racisme. J'ai trouvé donc plutôt intéressant que le sujet soit abordé ici dans ce nouvel épisode, parlant problème de prêts bancaires et sur d'escroquerie qui va finir en meurtre groupé. Le développement même de l'épisode était mécaniquement très flasque. Ca manquait vraiment d'entrain sur pas mal de points et notamment la partie judiciaire qui traine un peu. J'aurais peut être aimé qu'on parle un peu plus de choses avec intérêts plutôt que de se concentrer sur certains points logeant des dialogues douteux et à la pesanteur assez ressentie.
J'ai toujours trouvé les Law & Order souvent très ancré dans la culture populaire, prenant souvent quelques petites références des faits divers du pays. Le problème de cette version c'est que rien ne colle vraiment. Dès que la série tente de faire "honneur" aux "valeurs" de Los Angeles, c'est assez désuet d'intérêt. Cet épisode prenait donc le cas de cette inspectrice lesbienne qui avait dicté comment agir parce qu'elle s'est faite persécuté dans son travail pour sa sexualité. J'ai trouvé ça pas vraiment prenant. J'aurais aimé une histoire plus en phase. Cela vient peut être aussi des décors trop ensoleillées, qui ne permettent pas vraiment de ressentir les évènements. C'est le problème avec cette série, tout est trop horizontal.
J'aurais peut être aimé voir un peu plus de l'enquête policière qui pour une fois était pas si mauvaise que ça. Skeet Ulrich m'énerve toujours mais il y avait plus d'intérêt ici que dans certains des épisodes précédents où il fait une apparition. Au final, "East Pasadena" aurait pu être mieux avec un travail de fond plus élaboré. Je ne comprends d'ailleurs pas comment les autres séries de la franchise peuvent être aussi bonnes et celle ci aussi décevante. C'est incompréhensible. Peut être qu'il n'aurais jamais fallu changer de ville la série, et surtout, lui coller un casting aussi moyen voire mauvais.
Note : 3.5/10. En bref, la partie policière passe plutôt bien mais dès que la série part dans son délire de racisme mal exploité, alors on tombe dans le vide intersidéral.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines