Magazine Bons plans

La télévision bavaroise consacre un reportage aux Schuhplattler gays. Ambiance!

Publié le 25 juin 2011 par Luclebelge


Les Schwuhplattler à la gay pride de Munich 2011 Photo Luclebelge

  Mais qu'est-ce donc que le  Schuhplattler?
Le Schuhplattler est une danse folklorique austro-bavaroise qui remonte à des temps très anciens: même si la dénomination de la danse n'est attestée que depuis la moitié du 19ème siècle, la danse en elle-même fut déjà décrite en l'an 1050 par un moine de l'abbaye du Tegernsee dans un poème intitulé Ruodlieb. Cette danse folklorique est vivante dans les Alpes orientales: la Bavière supérieure (Oberbayern), les états autrichiens du Tyrol et de Salzbourg, et au Tyrol du Sud.
A l'origine, il s'agissait d'une danse exécutée par des jeunes gens qui cherchaient à impressionner des jeunes filles nubiles par leurs prouesses. Une danse qui faisait en quelque sorte partie de la parade nuptiale.  Les danseurs se tapent rythmiquement les cuisses, les genoux et les semelles de leurs chaussures dans des mouvements agiles et rapides en rivalisant d'adresse.
Aujourd'hui, la pratique de cette danse est maintenue très vivace par des associations dénommées Trachten-Vereinedes associations de personnes qui portent le Tracht, le vêtement bavarois traditionnel.
L'origine de la danse est clairement hétérosexuelle, on peut le comprendre.
En français, on parle souvent de danse tyrolienne.
Les Schuhplattler gays:les Schwuhplattler


La télévision bavaroise consacre un reportage aux Schuhplattler gays. Ambiance!

Photo: d'Schwuhpllater



CSD de Munich 2011 Photo Luclebelge

La langue allemande se prête parfois aussi aux jeux de mots. Un groupe de gays a décidé en 1997 de constituer la première association gay de Schuhplattler. Or il se fait qu'en allemand gay se dit aujourd'hui Schwul. Et c'est presque tout naturellement que l'association des Schuhplattler gays s'est baptisée d'Schwuhplattler!
Au départ, deux copains Schuhplattler, Sepp et Schlorsch,  ont eu l'idée d'inviter quelques amis gays qui pratiquaient cette danse folklorique dans diverses associations pour danser entre gays. Une dizaine d'invitations ont été lancées et déjà après quinze jours un petit groupe de gays de six danseurs et deux musiciens Schuhplattler s'est constitué! Le groupe s'est constitué en association en 2001 sous le nom de Schwuhplattler et comporte aujourd'hui pas moins de 48 membres actifs. Il se produit lors de manifestations gays, mais aussi à l'occasion d'anniversaires, de festivals, etc. Et le groupe est officiellement reconnu comme groupe de danses folkloriques par les autorités bavaroises.
Une reportage sur les Schwuhplattler à la télévision bavaroise 


Tanzen | BR

Photo de la Bayersische Rundfunk pour la présentation de l'émission Vor Ort du 28 juin


La télévison bavaroise a décidé de consacrer un reportage aux Schwuhplattler. Le reportage, qui sera diffusé ce mardi 28 juin, a remporté le Prix Felix-Rexhausen 2011, un prix décerné chaque année à un journaliste engagé dans la défense de la cause gay et lesbienne. Ce prix a été attribué ce 19 juin à la journaliste Steffi Illinger pour son reportage sur les danseurs folkloriques bavarois gays.
Ce qui est  remarquable et qui a intrigué les journalistes, c'est la rencontre de la tradition et d'une homosexualité affichée, une rencontre qui ne manque pas de faire question et d'être attaquée. La pratique d' une danse traditionnelle ancestrale, le port du costume traditionel bavarois sont pour beaucoup des signes de conservatisme.  L'existence de cette association dérange plus d'un partisan pur et dur de la tradition. Et fait l'objet d'attaques ciblées!
 Une video anonyme a été postée sur Youtube avec un commentaire affirmant que seuls des gens décents devraient pouvoir pratiquer ces danses traditionnelles, ce qui suppose que l'homosexualité n'est pas décente dans l'esprit de ce peu courageux anonyme. Et plus encore, Otto Dufter, le Président de l'association du costume traditionnel bavarois (Bayerischer Trachtenverband), aurait déclaré: "Cela touche au coeur de la Bavière originelle et quelque part c'est tout simplement atypique. Cela ne se fait pas, et les Schuhplattler n'ont pas mérité cela, qu'on en abuse pour quelque  chose comme cela." ("Das trifft das Herz des Urbayern und ist einfach irgendwo atypisch. Das gehört sich nicht, und das hat auch der Schuhplattler nicht verdient, dass er für so was missbraucht wird.")
Mais voila, l'esprit bavarois a déjà dans d'autres domaines su conciler tradition et modernité, il devrait pouvoir peu à peu s'accommoder de cette nouvelle attitude: on peut aimer son pays, sa patrie, ses traditions, être parfois profondément croyant (la Bavière est traditionnellement très catholique) et affirmer fièrement et tout simplement son homosexualité.
Le reportage de la télévision bavaroise a suivi les Schwuhplattler à la fête de la Bière (l'Oktoberfest), à la gay pride (CSD, Christopherstreet day) et dans le vécu quotidien de ses membres, dont beaucoup sont originaires de ces village bavarois ancrés dans les tradtions.
Un reportage de  Steffi Illinger et de Sabine Reeh pour l'émission Vor Ort de ce mardi 28 juin à 21H15 sur la chaîne BR Bayerisches Fernsehen. Rediffusion mercredi à O3H45.
Pour contacter les d'Schwuhplattler, les inviter à se produire à vos festivals et à vos fêtes, cliquer ici

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Luclebelge 27584 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte