Magazine Société

Le Vietnam communiste expulse l'écrivain Tran Khai Thanh Thuy

Publié le 28 juin 2011 par Francisrichard

Tran Khai Thanh Thuy et sa filleLe traitement que le régime communiste vietnamien a réservé à l'écrivain Tran Khai Thanh Thuy montre bien que ce régime a encore beaucoup de chemin à parcourir en matière de respect de la personne humaine.

Tran Khai Thanh Thuy a d'abord connu la prison pendant 9 mois en 2007, pour "trouble à l'ordre public". Puis le 8 octobre 2009 elle a été arrêtée pour les "coups et blessures" qu'elle a reçus, ce qui est, il faut bien l'admettre, un motif de poursuite judiciaire tout à fait inédit.

  

Ce jour-là cette femme redoutable, d'un mètre cinquante-deux, 50 ans aujourd'hui,  a en effet eu la mauvaise idée de vouloir assister au procès de six militants pro-démocratie. Arrêtée une première fois, elle est libérée et rentre chez elle. Elle et son mari, Do Ba Tan, y sont alors agressés par un inconnu, un certain Diep.

La police arrive peu après le départ de l'agresseur, sur plainte de ce dernier, qui accuse le couple de "coups et blessures". Pour preuve une photo, montrant leur "victime blessée", datée du ... 28 février 2005, prise donc plus de quatre ans avant les fameux "coups et blessures". 

Le 5 février 2010, au terme d'un simulacre de procès, tout aussi bidon que le chef d'accusation, Tran Khai Thanh Thuy et son mari Do Ba Tan sont condamnés respectivement à 42 mois d'emprisonnement et à 24 mois d'assignation à résidence.

Ces dissidents courageux font alors appel de ce jugement et la sentence tombe le 16 avril 2010 à l'issue d'un procès qui n'aura pas duré quatre heures : leurs condamnations sont bien sûr confirmées, ce qui ne surprendra personne, dans un pays où l'arbitraire règne.

Après l'inauguration du Chemin des Libertés, le 30 avril 2010 ici, l'assistance se rend à la mairie du Grand-Saconnex pour un verre de l'amitié. Au cours de cette réunion une toute jeune fille, étudiante à Montpellier, prend la parole.

Cette jeune fille, Do Thuy Tien, s'adresse au maire, Jean-Marc Comte, pour lui demander d'intercéder auprès du Ministre suisse des Affaires étrangères en faveur de sa mère, Tran Khai Thanh Thuy, condamnée à trois et demi de prison pour délit d'opinion, maquillé en violence grâce à un montage digne des heures soviétiques les plus sombres.

A la suite de cette réunion Jean-Marc Comte, dépose un dossier complet à la Mission du Vietnam auprès des Nations-Unies. En Suisse, avant cette condamnation, comme le rappelle un communiqué du Cosunam ici, daté du 26 juin 2011, "à l'initiative du Cosunam et du Viet Tan, de nombreuses personnalités politiques sont intervenues en sa faveur auprès des représentants de Hanoi".
Le communiqué du Cosunam rappelle aussi qu'"en octobre 2010, le secrétaire général du parti Radical genevois Rolin Wavre s'est rendu au Vietnam pour rendre visite à sa famille et à son mari et obtenir un droit de visite".
Ces interventions, de même que la pression internationale, ont porté leurs fruits, puisque, le 23 juin 2011, Tran Khai Thanh Thuy a été libérée de prison et expulsée aussitôt vers les Etats-Unis "pour des raisons humanitaires". Elle est arrivée le même jour à San Francisco avec sa fille de 14 ans [la photo provient d'ici].
S'ils ne respectent pas la dignité humaine, les régimes totalitaires ont un souci de respectabilité fort intéressée... C'est pourquoi ils n'aiment pas les campagnes d'opinion internationales qui montrent que leur progrès en matière de droits de l'homme n'est qu'une façade. Ces campagnes pourraient remettre en cause des relations internationales indispensables à leur survie.
En expulsant Tran Khai Thanh Thuy les dirigeants vietnamiens savaient ce qu'ils faisaient. Il y a quelques années, en 2007, après sa première libération, cette femme courageuse s'était refusée à quitter le pays :
"Les complaintes d’un oiseau en cage, avait-elle dit alors, ont plus de chance d’être entendues que celles d’un oiseau qui s’envole parmi tant d’autres."
Francis Richard


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francisrichard 9931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine