Magazine People

John Galliano plaide la triple addiction

Publié le 30 juin 2011 par Pascaletfred

W Les addictions ont parfois bon dos. Comment ne pas imaginer le contraire en constatant la défense de John Galliano lors de sa récente comparution à la 17e chambre correctionnelle de Paris, pour expliquer les injures raciales dont il s'est rendu coupable (vidéo à l'appui) dans un café du Marais au début de l'année. Pour se faire pardonner ce très poétique : « J'adore Hitler. […] Des personnes comme vous seraient mortes. Vos mères, vos pères seraient tous des putains de gazés », ce très distingué : « Putain de bâtard asiatique, je vais te tuer ! », ou encore cet élégant : « Sale face de juive, tu devrais être morte ! » l'ex couturier a plaidé la triple  dépendance à l'alcool, aux médicaments et aux somnifères. Son avocat a même précisé : « Dans cet état, il était incapable de savoir ce qu'il disait et il ne se souvient de rien. Tous les témoins au café ont dit qu'il était dans un état anormal ». Des addictions qui auraient l'autre “avantage” de tout lui faire oublier puisque le couturier affirme ne se souvenir de rien. Un trou noir assez pratique. Verdict en septembre.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascaletfred 429 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine