Magazine Amérique du nord

Evo Morales dénonce l'impérialisme américain

Publié le 02 juillet 2011 par Rene Lanouille
En visite à Buenos Aires pour le début de la Copa America, le président bolivien s'en est pris envers le Etats-Unis et Barack Obama. Evo Morales dénonce l'impérialisme américain Evo Morales était l"invité d'honneur du gouvernement argentin au théâtre Cervantes dans le centre de Buenos Aires. Particulièrement de bonne humeur à quelques heures d'assister au match inaugural de la Copa AMerica entre l'Argentine et la Bolivie (1-1), le leader indien de la Bolivie s'est montré très critique envers la politique américaine en amérique latine.

"Pour utiliser une métaphore footballistique, nous menons 3 buts à 1 face à l'empire américain. Ce gouvernement colonialiste a d'abord tenté un coup d'état contre Hugo Chavez au Venezuela en 2002. ET on a vu que le peuple venezuelien s'est rebellé contre l'impérialisme nord-américain. Ensuite, ils ont tenté un coup d'état en Bolivie puis en Equateur. Il n'y à qu'au Honduras où ils ont réussi leur coup. C'est pour cela qu'on en est à 3-1 et je pense qu'ils vont encore encaisser d'autres buts dans les prochaines années."

Durant son discours, Evo Morales a aussi fait l'apologie du mouvement des travailleurs: "cela me fait plaisir d'être parmi mes camarades travailleurs argentins. Ils me donnent de la force car ils sont source d'inspiration. Ils permettent au continent de rester libre en amérique latine. Je ne me sens pas vraiment comme un président mais plutôt comme le leader d'un mouvement syndical." Ses détracteurs pourront renchérir qu'effectivement, Evo Moralès n'a rien d'un président...






Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rene Lanouille 34849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte